Astrologie Coévolutive Opérationnelle une nouvelle approche pour votre évolution – conférence 6 juin 2017

Soirée évolutive
« Astrologie Coévolutive Opérationnelle
une nouvelle approche
pour votre évolution »

1ère soirée

mardi 6 juin 2017 en ligne à partir de 21h

Une approche suite à des évolutions énergétiques très récentes (mai 2017) qui va remettre une autre vision sur le rapport à l’astrologie et au interaction venant du ciel.

Pas grand chose à voir avec l’astrologie que vous avez l’habitude de voir.

l’Astrologie Coévolutive Opérationnelle (ACO) est une mise en lien direct avec les forces habitant le cosmos pour générer chez vous des évolutions puissantes.

 

Vous voulez découvrir la zone du ciel active ce soir ? Cliquez ici

Pour accéder à la rediffusion inscrivez vous ci dessous  :
Via votre compte Facebook simple et rapide

Ou via le formulaire :

Vous voulez découvrir gratuitement l’Astrologie Coévolutive ?

Et recevoir un cadeau surprise ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Protégeons Stonehenge !

6 réflexions au sujet de « Astrologie Coévolutive Opérationnelle une nouvelle approche pour votre évolution – conférence 6 juin 2017 »

  1. Bonjour, je me suis inscrit mais je n’ai pas reçu de lien et je ne parviens pas à le trouver, quelqu’un pourrait il me le partager s’il vous plait? Merci par avance. Julien.

  2. Bonjour,
    Je suppose que pour réagir à propos de la conférence d’hier soir, c’est bien ici. J’hésite parce qu’il n’y a pas de réaction pour l’instant et que je suis le premier.
    J’ai suivi les instructions, je suis allé dehors vers 23h00, je me suis placé devant la planète Jupiter qui était facile à identifier par rapport à l’emplacement de la lune et j’ai fait tranquillement au moins 60 inspirations-expirations, si ce n’est pas plus. Après ça, je suis rentré chez moi, évidemment, et je me suis couché peu de temps après. Pendant l’exercice, je n’ai rien ressenti de particulier. J’étais un peu mal à l’aise parce que j’habite en ville et qu’il y a avait des passants, à pied, en voiture et en bus, avec un croisement et des feux et que certains devaient se demander ce que je faisais là, planté tout seul à regarder le ciel devant moi.
    J’ai eu une nuit assez agitée pendant laquelle je me suis retrouvé face à mes peurs, face à mes propres limitations. Celles qui me conditionnent depuis mon adolescence et que je prends bien soin habituellement de dissimuler dans un coin de ma tête. Le problème, peut-être, c’est que pendant cette nuit je n’ai pas vu tout de suite le lien de cause à effet entre l’exercice et ce que j’étais en train de vivre allongé dans mon lit. Car après être rentré chez moi, j’ai un peu bouquiné avant d’éteindre la lumière et que dans mon esprit, j’étais passé complètement à autre chose. C’est juste un peu avant de m’endormir que je me suis rendu compte du possible lien de cause à effet. Pendant longtemps avant cela, il s’est passé dans mon esprit ce qui se passe généralement dans des situations similaires : c’est à dire que j’ai beaucoup cogité en m’inventant un vilain petit scénario, une petite histoire mentale dans laquelle des événements nourrissent mes peurs en leur donnant raison, et suscitent des émotions qui, elles, sont bien réelles.
    J’ai l’intention de refaire l’expérience le plus tôt possible, et cette fois bien faire attention à ne pas tomber dans les mêmes schémas de pensée pour ne pas alimenter à nouveau mes peurs en créant une fiction qui les valide et leur donne de la légitimité. Je compte juste regarder ces limitations en face, les observer sans les juger, sans vouloir lutter contre elles et surtout sans les alimenter. Je me demande juste si je peux refaire l’exercice dès ce soir ou si je ne ferais pas mieux d’attendre un peu. Et puis, aussi, il ne faudrait pas que j’oublis.
    Merci pour cette soirée, en tout cas, à Jean-Pierre et aux autres personnes pour leurs présences pendant la conférence.
    Yannick

Laisser un commentaire, régissez