Acceptation : exercice pratique

Intégrer par le corps, en présence.
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4071
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 22:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

mar. 17 mai 2016 19:21

Image





à tester sur 7 à dix jours ;)



Belle et belle journée
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
fakir
Coévoluant
Messages : 113
Enregistré le : jeu. 5 déc. 2013 20:15

lun. 23 mai 2016 22:16

J'aime bien cet exercice c'est peut être l'un de mes favoris.
Il est facile à faire, et en plus on peut rajouter plein de chose personnel...
Cléa
Coévoluant
Messages : 7
Enregistré le : lun. 18 avr. 2016 01:12

mer. 25 mai 2016 21:38

Bonjour!
j'ai testé sur une semaine et je crois que je vais prolonger,et en tout cas garder cet exercice comme un outil à portée de main.
Ça m'a permis de mettre à jour des choses importantes et de pacifier un tas de petites guerres intérieures.Mais au-delà de ça j'ai trouvé une véritable clé dans l'acceptation,je sens une fluidité nouvelle dans mon quotidien en développant ce réflexe d'ouverture et d'accepter mes petites et grandes luttes avec le plus d'honnêteté possible ,ça ramène de la douceur.
Trop cool 8-) Merci
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4071
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 22:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

ven. 27 mai 2016 08:08

Retour intéressant, merci.

C'est bien mon objectif, donner des clef simple qui génère de l'évolution dans le quotidien.
Loin de la fascination sur avancer vers l'humain dans sa verticalité, un humain debout

Belle journée
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Avatar du membre
TilSpire
Coévoluant
Messages : 22
Enregistré le : ven. 30 déc. 2011 15:17

ven. 27 mai 2016 09:07

j'ai accepté librement ce qui m 'arrivait cette semaine, pas en me soumettant genre "c'est la fatalité" mais plutôt dans le sens 'voilà une opportunité' quand c'était imprévu. Je vais continuer car j'ai vécu une forme de fluidité nouvelle et de belles surprises.
par exemple, de retour du Morvan pour rentrer chez moi dans le sud, je me suis trompée de route avec impossibilité de retour en arrière tellement il y avait de travaux sur la route; parcours ralenti, vitesse très limitée. Je me suis dit 'si ça se trouve, ce qui m'arrive a du sens'. Et mon détour m'a permis de retrouver une amie que je n'avais pas vue depuis longtemps et qui était sur ce trajet détourné. Je suis rentrée un jour plus tard sans me presser.
Merci jean Pierre , ces rappels d'attention et de confiance sont importants, la vie est bienveillante à tout moment.
ChocoBilly
Coévoluant
Messages : 743
Enregistré le : mer. 8 août 2012 17:02

ven. 27 mai 2016 18:09

Bonsoir !

Pour ma part, j'aime bien le principe de l'exercice, mais je ne me sens pas de le faire...

;)
ChocoBilly
sofie
Coévoluant
Messages : 967
Enregistré le : dim. 24 janv. 2010 00:29
Localisation : Limousin
Contact :

ven. 27 mai 2016 21:53

Coucou, c'est quelque chose que je pratique depuis longtemps (sans cette position de main, mais la main sur le cœur ), sur les miroirs qui me sont renvoyés et j'ai l'impression de m'être métamorphosé, non pas sur mon caractère ou ma façon d'être, mais sur la vision que j'ai de moi-même, plus de confiance en moi, d'estime de moi, et plus de spontanéité, donc moins de cogitation ...
Bises
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4071
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 22:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

ven. 27 mai 2016 22:00

Pour ma part, j'aime bien le principe de l'exercice, mais je ne me sens pas de le faire...
commence plutot pas l'autre sur l'accueil
accueillir-exercice-pratique-evolution- ... t3728.html

Bises
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
LeDahu
Coévoluant
Messages : 89
Enregistré le : dim. 10 mai 2015 21:44
Localisation : Rennes

lun. 30 mai 2016 23:53

Salut JP.

C'est un exercice que j'avais déjà découvert par moi-même il y a déjà un an par écrit et qui m'a beaucoup aidé.J'avais même ajouté des variantes telles que j'assume, je m'autorise, j'autorise les autres, je suis ( même si cette version est un peu glissante en raison du risque d'identification liée à cette formulation)
Je l'ai refait en face à face, en ping-pong, une acceptation l'un après l'autre, et ce qui a fait beaucoup de bien à nous deux, a été assez intense et a fait monter beaucoup d'émotions.
J'ai par exemple accepté d'exister, d'être imparfait, d'être un homme, d'être moi, d'avoir des perceptions, d'être ou j'en suis, de suivre mon propre rythme, mes fragilités, ma difficulté actuelle à agir, mon passé, ma période passée de dépression, ma peur de la joie, ma destinée,...

Encore du travail là-dessus, mais j'y vais à mon rythme, car actuellement, pour moi, cela bouge beaucoup et que c'est parfois difficile d'accepter sans me sentir submergé.
Je n'ai pas réussi à le faire très longtemps et régulièrement, mais je sens que cet exercice reviendra à moi quand je me sentirai prêt.

Encore merci pour ce partage, pour ton ouverture et ta transparence dans cette vidéo. On sent que ce que tu dis est du vécu, et cela, ça me touche dans le cœur.
Merci sincèrement.

Humainement,
LeDahu (P. pour les intimes)
Le plaisir, c'est bien. Partagé, c'est mieux.
Pacotille
Coévoluant
Messages : 21
Enregistré le : lun. 4 janv. 2016 09:52

ven. 10 juin 2016 09:16

Et Accepter que certaines choses nous sont pour l'instant inacceptables. Lorsque le corps et les émotions s'insurgent y'a pas à leur brandir l'acceptation comme un mantra pour qu'il la ferme. On est pas des bouddhas et d'essayer de se poster au dessus de sa vie en la balayant d'une noble et vaste acceptation me semble prétentieux. On peut se répéter toute la journée qu'il faut accepter le gras de notre bide, ou se bouger les fesses et faire de la gym parce que ca commence à nous emmerder. Au cœur de la peur, de l'irritation, du bouleversement, soyons terrifiés, énervés, bouleversés, puis ces émotions, une fois vécues, poussant pour la plupart à l'action, feront places à d'autres.

Peut-être suis-je sous le coup d'un ras le bol de tous ces grands dictons spirituels qui m'éloignent de mes petites facettes d'humain normal et joliment imparfait mais le mot acceptation finit par raisonner à mes oreilles comme un ordre intransigent qui me désigne la seule voix possible pour vivre la quietude. Mais d'abord est-ce que je veux vraiment la vivre cette quietude. Vu d'ici c'est pas bandant de sourire béatement et d'avoir l'air hermétique à tout ce qui arrive. Et la fureur dans tout ça ? Ca fait pas partie de l'être humain ? J'adore parfois hausser la voix, dégueuler dans les coins, juger, tout et tout le monde, ca brasse de l’énergie, ca me fait marrer, ca renouvelle, ca redéfinit. C'est des choses qui me traversent et qui m'animent quand je les expriment. La révolte et le rejet aussi ca fait du bien, c'est humain. D'ailleurs quand on se révolte on se redresse non ? Humain debout (dixit Franck Lopvet ?)

C'est d'ailleurs cette émotion qui me pousse à écrire, j'suis pas dans l'amour en ce moment et pourtant ca me débloque plein de truk de porter ma voix face à une forme d'autorité (que Jp représente) pour exprimer que je suis pas OK, que je suis légitime à exprimer une voix dissonante. L'acceptation m'aurait juste pousser à des idées contre-nature : J'accepte sa vérité, j'accepte de ne pas être en accord, j'accepte de ne pas remettre en cause la parole de l'autre et tatata. Ben dans ce cas précis j'aurai passé ma route sans exprimer ma vérité "de l'instant" et ca me serait resté sur la patate.

Merci pour ça.
Répondre

Retourner vers « Protocoles et exercices »