PROTOCOLE - Levée de blocages d’émotions ancestrales

Intégrer par le corps, en présence.
Avatar du membre
Tari
Coévoluant
Messages : 30
Enregistré le : dim. 28 sept. 2014 12:32
Localisation : Belgique

mar. 16 juin 2015 22:38

Bonsoir,

Non pas de visage, par contre ce matin j'avais du mal a avoir les yeux droits...parfois je louchais et parfois je me voyais en net et le derrière flou, comme si "le décor" qui m'entourait allait changer.
Je n'ai pas encore fais ma séance du soir. Je verrai si ça recommence où si j'ai des visages qui apparaissent.

Bonne soirée à tous !
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4070
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 22:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

jeu. 18 juin 2015 07:28

Voilà, cela va faire une semaine que je fais la première partie devant le miroir et je voulais vous faire part de mes impressions.
Quand je me regarde dans le miroir il peut m'arriver trois choses (soit pendant une même phase de 5 min.) soit à différent moment.
- je peux me comporter comme une vrai gamine. Je fais des mimiques, je chante, je danse tout en me regardant. Une vraie adolescente !
plutot sympa de s'autoriser à de la légerté
- soit je me regarde dans les yeux mais je ne vois rien: je ne fais que penser.. que vais-je faire après...demain il faudrait que je fasse ça et ça...., c'était chouette la journée d'aujourd'hui.... Bref je ne suis pas présente....
c'est une manière de poser notre capacité à être présent, juste observation et suivre les évolution (c'est pas pour rien si le protocole est pas sur 3 jours...
- soit je me met à me questionner sur ce que nous/moi humain nous faisons sur cette terre...je commence à remettre tout en question...parfois ça va au drame en me disant qu'on ne sert à rien...
peut être juste servir à être présent et vivre l'expérience

En conclusion, dur dur d'être vraiment présente pendant 5 min en se regardant dans le miroir. On verra d'ici encore une semaine.
pour moi l'exercice est à continuer jusqu'a obtention d'une certaine sérénité, patience et juste jouer et jouir de l'expérience

belle et bonne journée
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Avatar du membre
petit scarabée
Coévoluant
Messages : 165
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 13:27
Localisation : Rennes

dim. 21 juin 2015 14:35

Bonjour à Tous

Je suis à 14 jours "d'expérimentation" de la première phase du protocole; je voulais partager mes impressions (et poser une petite question sur la deuxième phase)

-le toucher nu devant le miroir : Après une première fois très agréable, j'ai trouvé l'exercice répétitif, voire ennuyeux, jusqu'à ce que je t'entendes, Jean-Pierre, expliquer à un auditeur de l'émission de radio "ici et maintenant" qu"il devait prendre son temps sur chaque partie de son corps ... Depuis, j'ai arrêté de me survoler et je prends le temps d'apprécier (dans tous les sens du termes) chaque partie : les aspérités, les rides, les angles, les formes, les différences de texture entre les parties charnues et osseuses ...Bref, une qualité de présence qui fait la différence et qui m'a permis de changer de point de vue sur cet exercice (je ne vois plus passer les 5 mn que je prolonge à l'envie)

- se regarder dans les yeux : Je pratiquais déjà cet exercice de façon intuitive avant de le lire dans un bouquin sur les vies antérieures ou de le redécouvrir dans ce protocole. Des fois je me regarde juste dans les yeux (toujours plutôt sérieusement, ce qui n'empêche pas la douceur, mais un côté quand même impassible, concentré sur le regard), des fois je vois apparaître une fine couche lumineuse autour de ma tête et mes épaules, et des fois mon visage, mes cheveux, ma barbe se modifient dans le miroir, mon regard moins souvent mais quand ça arrive c’est comme si une autre paire d'yeux était ajoutée en surimpression et me dévisageait moi (qui suis devant mon miroir) ... Pas sur d'être clair, là ...

- chant intuitif : Difficile de le libérer car j'habite dans un immeuble de plus sonore ... et que je pratique le soir, avant de dormir, à une heure où les sons comptent double (ça rapporte beaucoup moins qu'au scrabble auprès de mes voisins ;) ) ... Je me débrouille avec une voix soufflée (à défaut de chantée) avec parfois un peu de percussion corporelle mais ce n'est pas de plus satisfaisant d'autant plus que j'apprécie énormément le chant intuitif (Je le pratique régulièrement, dans le cadre d'un accompagnement par une thérapeute, et je suis toujours étonné de la possibilité que ce chant spontané offre de contacter, mettre en lumière et libérer de l'information et/ou de l'émotionnel stockés dans le corps ou par l'intermédiaire du corps ... Par ailleurs, je me suis lancé dans ce protocole comme une suite logique, un prolongement de mon travail de nettoyage émotionnel entamé il y a quelques mois avec cette thérapeute) ...

J'en viens à ma question sur la deuxième phase pour ceux qui ne peuvent pas le réaliser avec quelqu'un : Il faut bien placer le support sur le coeur ET s'auto-masser en chantant ? (J'irai le faire en nature cette fois pour vraiment libérer la voix ...)

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout

Désolé pour la longueur du message. Un "désolé" de courtoisie et pas de culpabilité car je suis l'actualité du site depuis quelques mois sans avoir encore oser y réagir (maintenant que c'est fait, je le ferais plus régulièrement mais sans doute moins longuement) du coup ça se bouscule, en plus je n'ai personne avec qui je pourrais partager (en globalité) le contenu de ce message du coup ça fait du bien, en plus de en plus j'adore écrire du coup je n'arrive pas à m'arrêter (tout appel du pied à quelqu'un n'arrivant pas à finir son bouquin n'est pas fortuit : J-P as-tu déjà envisagé de faire (co)-evolué ( ;) ) ton projet d'écriture en te faisant aider par un groupe de personnes pour la relecture, réécriture et/ou mise en forme de tes idées ?)

Au plaisir

Pierre
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4070
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 22:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

lun. 22 juin 2015 08:49

Bref, une qualité de présence qui fait la différence et qui m'a permis de changer de point de vue sur cet exercice (je ne vois plus passer les 5 mn que je prolonge à l'envie)
Effectivement il y a un déclic si nous habitons pleinement l'instant.
des fois je vois apparaître une fine couche lumineuse autour de ma tête et mes épaules, et des fois mon visage, mes cheveux, ma barbe se modifient dans le miroir, mon regard moins souvent mais quand ça arrive c’est comme si une autre paire d'yeux était ajoutée en surimpression et me dévisageait moi (qui suis devant mon miroir) ... Pas sur d'être clair, là ...
parfois un peu plus grand que le petit moi pour entrer dans le Soi

Pour le son c'est vraiment un outil très intéressant, mais j'entends les contraintes environnantes

J'en viens à ma question sur la deuxième phase pour ceux qui ne peuvent pas le réaliser avec quelqu'un : Il faut bien placer le support sur le coeur ET s'auto-masser en chantant ?
oui, la puissance du chant n'est pas le critère le plus important, plus un qualité de présence.

Pour le livre bientot du nouveau, encore un peu de patience.
Je coté relecture, récriture est déja relativement en cours, si tu as des idée concrète d'organisation j'ai de nombreux projet autour de l'écrit

Belle et bonne journée
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Elias
Coévoluant
Messages : 13
Enregistré le : jeu. 19 févr. 2015 14:11

lun. 6 juil. 2015 12:48

Petite question après avoir commencé la première partie :

Quelles sont les répercutions si on ne fais pas l'exercice un matin ou plusieurs d'affilés avant de reprendre ? Le cycle de 28 jours recommence à zéro ? il y a des jours de "pénalités" à faire en plus pour relancer le processus là où on l'a laissé ? ou alors pas de logique, faut faire le plus possible et on voit ce qu'il se passe ?

Merci
virginie
Coévoluant
Messages : 5
Enregistré le : mar. 28 juin 2011 11:48
Localisation : Grenoble

mar. 21 juil. 2015 17:07

Merci d'avoir partagé cet exercice.
Je peux le faire avec mon compagnon mais lui ne souhaitera probablement pas le faire (enfin surtout la phase 1, donc la phase 2 ne sera pas possible).
Qu'en pensez vous?
Merci!
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4070
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 22:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

mer. 29 juil. 2015 12:32

Quelles sont les répercutions si on ne fais pas l'exercice un matin ou plusieurs d'affilés avant de reprendre ? Le cycle de 28 jours recommence à zéro ? il y a des jours de "pénalités" à faire en plus pour relancer le processus là où on l'a laissé ? ou alors pas de logique, faut faire le plus possible et on voit ce qu'il se passe ?
Tu reprends où tu en es, et tu rajoute 1 jour pour 2 jours d'arrêt.


Effectivement la phase 1 est indispensable donc si pas 1, pas de 2 cela ne fonctionnera pas.
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Avatar du membre
petit scarabée
Coévoluant
Messages : 165
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 13:27
Localisation : Rennes

ven. 7 août 2015 21:34

Bonjour à toutes et tous

Je viens de débuter la deuxième phase de" l'exercice" (les trois premiers jours de massage-chant) et je voulais le partager simplement avec vous.

Première chose , quand on l'effectue seul, et bien, entre la main gauche sur l'image (support d'énergie) sur le cœur, la main droite pour s'auto-masser et le chant, pas simple de trouver la qualité de présence et de détente appropriée …

Alors, j'ai adapté un peu les choses.

Première adaptation bénéfique, pour moi, et pourtant née d'une contrainte (l'impossibilité de pratiquer chez moi, au vue du niveau d'insonorisation de mon immeuble …) : je pars faire ça en nature.

Deuxième adaptation bénéfique née d'une autre contrainte (je suis parti rejoindre ma famille quelques jours dans le Finistère et je me vois mal le faire au milieu d’eux et du salon :D ) : je pratique" l'exercice" en changeant de lieu à chaque fois et en étant donc obliger de sortir de mes petites habitudes. Je regarde d'abord sur une carte ce qui m'attire puis, arrivé sur place, j'essaie de me laisser aller et de me laisser guider vers l'endroit le plus approprié (pour moi, pour l'instant, pour ce que j'ai à faire, et pour être peinard aussi). Jusque-là (deux fois, hein), j'ai l'impression que ça (me) réussi pas mal.
De retour chez moi, je compte bien continuer ce système, sortir de mes petites zones protégées …

Troisième adaptation, l'exercice en tant que tel, que j'allonge pour relâcher les appréhensions et les à-priori : petit chant spontané d'accueil pour le lieu trouvé, partage de mes intentions, je commence à masser puis, quand je le sens, je me mets à chanter, combien de temps, je ne sais pas, et je termine en continuant de masser et en chantant autre chose, ce qui vient. Puis un autre chant, de remerciement et d'au revoir, pour le lieu, pour l'instant partagé. (ok, j'aime bien chanter)

Je parlais d'appréhension et d'à-priori : quand on est allongé, seul, dans les feuilles mortes, au milieu de la forêt et qu'on chante en se tripotant ostensiblement et bien, on se sent vulnérable. On a beau savoir que les bruits qui nous entourent sont ceux des oiseaux qui fouillent dans les feuilles et qu'on est bien planqué, quand on entend un bruit, plus fort ou plus proche que les autres, on a peu peur d'être vu dans cette situation …

Oh, je crois qu'il y a un message pour moi : un truc du genre accepter sa vulnérabilité, arrêter de se planquer et accepter de s'exposer enfin.
Je crois que j'aimerais bien qu'on me découvre finalement au cours d'une prochaine fois, juste pour voir qu'elle serait ma réaction. Serais-je capable d'en rire ou est-ce-que je me sentirais gêné ?

Avant dernier point : la zone à masser. Je tourne autour de celle montrée dans la vidéo mais au final je m'arrête souvent sur un endroit que je sens plus sensible, vaguement douloureux, et une expression me vient : il faut toujours appuyer là où ça fait mal. Mais le faut-il vraiment ?
Après je sens parfois cette zone se rappeler à mon bon souvenir dans le reste de la journée ou la nuit, sans doute parce que je ne fais pas semblant d'appuyer dessus. (?)

Dernière chose, le planning 3 jours massages/1 jour repos est il gravé dans le marbre ? A cause de contraintes (encore), j'aurai du mal à pouvoir effectuer l'exercice dans des bonnes conditions ces jours-ci. Peut-on allonger le temps de repos (2, 3 jours au max) ou faut-il respecter l’enchaînement à la lettre (et à moi, d'être encore inventif pour y arriver ou plutôt accepter de ne pas forcément chercher et trouver les meilleures conditions pour le faire …)

Bref voilà, c'est déjà assez long

Merci pour la réponse (ou pas). Je me rends compte qu'en prenant le temps de réfléchir pour vous écrire tout ça, mes réponses se dessinent … Ce serait pas un pas de plus vers l'autonomie, ça ?

Je vous aime mes cocos, je vous le dis comme je le sens.

Petit scarabée

PS : Ce post est dédicacé à tous les chanteurs de sous-bois (et à son petit peuple dont les oreilles saignent un peu, peut-être, parfois :D )
Avatar du membre
Dalila
Coévoluant
Messages : 374
Enregistré le : mer. 29 mai 2013 05:29

mar. 27 oct. 2015 10:48

Est-ce que un des effets secondaires de la levée du blocage est de remettre de la fluidité dans les émotions ? Je crois que je commence tout juste à percevoir ce que cela fait chez moi. Laisser jaillir / circuler l'émotion, même dans un contexte où nous ne le serions pas autorisé avant. Elle cesse d'être "contrainte".

Bon et du coup m'est venue une question / avec une réponse : A quoi sert l'émotion, quel est son rôle dans la structure de l'humain ? "l'émotion est un guide"

Mais je veux bien vos réponses / interprétations :D
ChocoBilly
Coévoluant
Messages : 743
Enregistré le : mer. 8 août 2012 17:02

mar. 27 oct. 2015 13:37

Hey !

L'émotion pour vibrer, ressentir et partager et aimer la vie !

Bises

;)
ChocoBilly
Répondre

Retourner vers « Protocoles et exercices »