Journal de bord d'un conte re-visité

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.
Smileys
:D :) ;) :( :o :shock: :? 8-) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: :geek: :ugeek:

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : Journal de bord d'un conte re-visité

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par Corinne 2 2 » mer. 9 mars 2016 13:28

Bonjour Thalie,

je me retrouve bien dans ce que tu dis, élevée au "faire" j'ai eu du mal à écouter mon intérieur plutôt que le caporal comme le nomme si bien MANSO. Depuis quelques temps déjà j'écoute quasiment tout le temps ma guidance intérieure et quand c'est "je ne fais rien", je le vis à fond (ça ne veut pas dire qu'il ne se passe rien, c'est même plutôt là que je reçois le plus d'infos...). Ce n'est pas toujours simple car j'ai encore des restes de culpabilité, de regard de l'autre, de jugement, etc qui pointent le bout de leur nez et justement, c'est l'occasion de les observer, de les mettre en lumière... pour qu'ils disparaissent! C'est eux le frein à tout ça!! (Enfin c'est moi... :mrgreen: :D )
Et ça marche!! Car depuis peu j'exprime ma créativité très concrètement et plus seulement par des idées qui restaient à l'état de projet, j'acte ce qui me fait vibrer.

C'est très chouette que tu nous partager ce sentiment d'échec, c'est bien pour moi la raison de ce travail sur le conte: le chemin qui y mène sans forcément que le projet soit mené à terme si ce que tu devais voir a été vu.

En ce qui concerne mon perfectionnisme, je regarde toujours ma construction entre "faire parfait" et "être parfait"...

En tout cas ça m'a donné l'occasion de réécrire la fin du conte et de bien rigoler.

J'espère que l'envie viendra te chatouiller pour la suite de ce projet ;) .

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par Jean-Pierre Martinez » lun. 7 mars 2016 00:54

Merci pour ce partage du sentiment d'échec.
Pour moi pas d'échec, juste à poser le regard d'une autre façon pour retrouver le jeu.

moi j'aimerais bien juste des images de dessin au crayon par exemple, ou dessiner sur la terre, ou de ton choix, tu prends en photo après et hop ;)

En fait le travail était pour les exigences de perfection illusoire

Bises

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par MANSO » dim. 6 mars 2016 11:40

Coucou Thalie :-D

Déjà que tu l'écrives c'est déjà pour moi mis en lumière et je te confirme, je vis exactement la même chose en ce moment.
J'ai la lumière qui s'allume, je suis active et vlan, tout s'éteint et je repasse en mode inactif. Pas que je n'aime pas être inactive, j'adore ça :-D
J'étais ce matin sur accepter ces contradictions afin de ne plus se faire violence.
Ben oui, il y a des moments où je envie de rien.
Disons que je n'aime pas tout ce qui est imposé, je n'en ai plus envie.
Faire juste lorsque j'ai envie :-D
J'ai remarque que plus je fais ce que j'ai envie et plus ce qui se passe dans ma vie est rose ;-)
Si mon caporal à l'intérieur de moi me dit "fait ça, fait ce ci ..." Vlan, je tape une journée merdique et en plus mon inaction est encore plus prononcer.

J'en suis rendue à "Qu'est-ce que tu veux faire ?", "De quoi t'a envie ?" et hop, le dessin, alors allons-y le dessin et du coup ça c'est développé ...
J'ai tout de même été suivi par une amie Framboise pour ne pas la citer ;-) et deux autres personnes qui m'ont accompagnée.
D'une part, comme je disais dans le post des petits dessins, c'est qu'on a une certitude en conscience et pourtant ça bloque. J'avais toutes ces croyances judéo-chrétienne, ... qui fait que cela bloquait, j'avais même peur d'être "Dieu" ;) Ben, ouais, je ne vais pas prendre le plus petit :mrgreen: :lol:

Aimes-tu danser ? Aimes-tu chanter ? Aimes-tu te regarder ? Si oui, alors, chante, danse, ri lorsque tu rentres du travail si tu n'as pas envie de te mettre à faire ce projet.
Il ne faut pas que cela devienne une obligation mais comme tu dis il faut que cela soit un jeu.
Et pour ça, il faut retrouver ton enfant intérieur celui qui rigole lorsqu'on dit "proute", "kaka boudin" et autres conneries du genre qui font rire d'ailleurs tout le monde lorsqu'on dessert les fesses.
D'ailleurs pour en revenir au fesse, je crois que c'est Franck Lopvet qui disait de s'assoir par terre nu et de faire ventouse avec ses fesses au sol et que lorsqu'on est dans cette position on ne se prend plus la tête un truc du genre :lol:
Ce décoincer le trou de bal si on peut dire :mrgreen:
On nous a tellement demander d'être sage, de ne pas bouger, d'être grand, d'être adulte, ... qu'on a l'impression de fauter lorsqu'on se lâche.
D'ailleurs il y a un diction qui dit "qui rit le vendredi pleure le dimanche" et bien pour dire que lorsque je me surprenais à rire le vendredi, j'avais comme une angoisse avant car je me disais qu'est-ce qui va m'arriver dimanche :shock:
Pour dire les croyances à la noix qu'on peut avoir dans sa tête.

Peut être juste demander à mettre en lumière ces croyances en douceur, en bienveillance et en amour afin de te permettre de t'en libérer.
Des fois une intention pour soi et beaucoup plus puissante.
Et lorsque je pose cette intention, je vais en forêt et je me laisse guider par mon intuition et vais vers un lieu ou parcours un chemin qui me parle et le travail se fait des fois tout seul.

Je crois que j'ai tout dit.
Te dire aussi que ton travail m'a permise de faire le miens donc, tu es une personne importante sur mon chemin :-D

Te fais des bizousssss tout plein d'amour <3

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par Thalie » sam. 5 mars 2016 21:13

hello

j'ai bien du mal à réaliser ce projet, à me mettre au bureau et à mettre en action. Et j'ai encore plus de mal à partager mes difficultés à le réaliser.
Dans la consigne initiale, il y a le partage ... et partager ma situation d'échec c'est très dur pour moi. Ce n'est pas dans mon éducation, j'ai l'impression de me plaindre ou d'imposer un truc négatif à ceux qui me soutiennent, sans parler d'un sentiment de décevoir. C'est un peu la raison de mon silence, j'ai juste envie de me recroqueviller, de me fermer et de m'effacer.
Je suis en train de reproduire une situation déjà vécue, de revivre un comportement encore et encore.
J'ai pourtant envie de le faire, j'ai une histoire, j'ai retravaillé aussi un style plus épuré et plus simple mais je bloque sur le fait de mettre a bosser sur un ordinateur le soir après une journée de travail. en gros je n'arrive pas à voir ce projet comme un jeu ou un plaisir ...
ça me renvoie sur des questions de confiance en mes capacités, un rapport difficile à l'autorité ou plutôt l'autodiscipline
peut-être que c'est un peu trop avec le patch ....
alors voilà j'ai besoin de défaire les nœuds de mon rapport à la création mais plus encore de ma mise en action
voilà ou j'en suis
merci de votre patience

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par Jean-Pierre Martinez » mar. 1 mars 2016 23:15

toujours hate de voir la suite, même une version très simple ;)

Bises

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par Thalie » sam. 13 févr. 2016 08:24

wouhaa merci pour votre soutien çà va va m'aider à trouver un bon compromis créa/réalisation et timing :D

par contre ce WE je suis très occupé ailleurs ( je refait ma salle de bain ) donc patience les amis
Biz

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par ChocoBilly » lun. 8 févr. 2016 16:46

Bonjour Thalie !

As-tu choisi le graphisme de tes personnages ?
J'aime particulièrement la 2ième en haut en partant de la gauche ainsi que le loup dessiné debout, même si je le préfèrerait plus sympathique. J'aime également le loup en bas à droite.

Si ça t'intéresse, je connais un média qui pourrait potentiellement diffuser tes créations !

;)
ChocoBilly

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par MANSO » lun. 8 févr. 2016 16:35

Coucou Thalie et tous :-D,

Idem que toi Sofie, je m'accroche et j'ai encore fait une belle rencontre, cela se dessine comme une bande dessiné d'ailleurs.
Alors prendre des fois son temps et bien faire les choses, il y a du bon :-D.
Ajouter un soupçon de "choix à faire"
Accepter de faire des erreurs et surtout vouloir le mieux, le formidable pour soi :-D

En ce moment lorsque je me lève, je dis "le mieux pour moi, parce que je le vaux bien" ;-)
Je me fais ma propre publicité :mrgreen:

Thalie, je pense que de prendre conscience va te permettre de t'exprimer si mon ressenti ne se trompe pas.
J'ai de la joie en écrivant, et j'attends avec impatience ton histoire et les dessins qui vont avec. Il y a du bon des fois à se laisser le temps pour bien créer, la précision ramène la qualité et la fin d'une histoire est très importante.

Ce que je voulais aussi partager depuis un moment que cela mijote dans ma tête et bien, ce sera là :-D
Nous sommes des créateurs et sommes déjà en action chaque jour dès qu'on ouvre les yeux. Alors il faut juste rectifier nos créations tout simplement :-D

Et pour ce qui est des dessins, j'aime beaucoup le gros loup noir (le plus gros) et le petit chaperon rouge avec les crottes sur la tête.
Par contre, elle ne sourit pas mais peut être est-ce un exemple tiré d'une partie où elle exprime la colère ou le mécontentement.
J'aime bien ce petit personnage :-D

Te fait de gros bizoussssss chaleureux.
En écrivant, je ressens plein d'amour et j'espère que tu le recevras et tous.
<3

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par sofie » lun. 8 févr. 2016 14:14

Coucou, j'ai un projet aussi, et je suis comme toi, je trainasse, procrastine, et j'ai été attirée par la phrase prononcée par quelqu'un lors d'une vidéo visionnée il y a quelques jours : " si des freins sont présents, lorsque vous pensez aller vers ce que qui vous fait vibrer, c'est bon signe !" donc je m'accroche à ça ! bisous,

Re: Journal de bord d'un conte re-visité

par Jean-Pierre Martinez » dim. 7 févr. 2016 22:27

je suis très confiance sur ta belle histoire

Bises

Haut