Fréquence 528 Hz

Le son bien intentionné qui guérit
Avatar du membre
Micha
Coévoluant
Messages : 156
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010 22:47

mer. 8 juin 2011 22:29

440 Hrz viendrai donc des Nazis? :o étonnant. Dans ce cas, il s'agit de la note LA fréquence de base d'accordage instrumental. Pour le MI, il s'agissait avant du Mi bémol (le bémol vient du myen-âge "bémou")

Qui nous dit qu'en trouvant une fréquence précise, toutes les notes de la gamme n'auraont pas des effets similaires?

Pour les pythagoriciens, 7 notes, on a sept chakras avec sept mantras associés donc en vibrant en dièse (altérations la plus ancienne), on approcherait donc ces phénomènes...
La clef de l'humanité se trouve dans la fusion de nos différences.
YQUEM
Coévoluant
Messages : 906
Enregistré le : lun. 25 août 2008 20:53

mer. 8 juin 2011 22:37

BioChant a écrit :Le LA 432 était celui du XVIII° siècle. C'est presque un ton en dessous!
Pour les chanteurs, dont je suis, c'est redoutable: chanter Mozart aujourd'hui demande une virtuosité de technique vocale qui n'était pas nécessaire à l'époque.
Pas d'accord !!!

Le la 440 date du début du 18è. D'ailleurs, pour illustrer ce nouveau tempérament musical, J.S. BACH a écrit "le clavier bien tempéré" en référence au nouveau tempérament musical.

Bach est mort en 1750 et Mozart est né en 1756. Le nouveau tempérament musical était donc répandu et adopté depuis longtemps. Donc Mozart a écrit par rapport à ce nouveau tempérament, et si ses partitions sont difficiles à chanter, c'est parce qu'il n'épargnait personne le bougre !!! (personnellement, apprendre le Requiem du Mozart en tant que ténor dans le choeur a été la partition la plus diffilcile que j'aie eu à connaitre)

Le gros problème du changement de tempérament se pose pour les violons lesquels ont été conçus à l'âge d'or des grands maitres Italiens par rapport à un tempérament de 432 HZ. Si bien qu'aujourd'hui, le simple fait de les accorder sur le 440 augmente la tension sur le bois, et peut mettre en péril leur solidité...
aurablue
Coévoluant
Messages : 857
Enregistré le : ven. 29 août 2008 12:13
Localisation : haute savoie
Contact :

mer. 8 juin 2011 23:24

Après le diabolique 666, le discordant 444 :)

Bon ok je sors
Descente dans la matrice ♥
maori
Coévoluant
Messages : 679
Enregistré le : mer. 11 nov. 2009 16:54

jeu. 9 juin 2011 00:06

YQUEM a écrit :Le gros problème du changement de tempérament se pose pour les violons lesquels ont été conçus à l'âge d'or des grands maitres Italiens par rapport à un tempérament de 432 HZ. Si bien qu'aujourd'hui, le simple fait de les accorder sur le 440 augmente la tension sur le bois, et peut mettre en péril leur solidité...
d'où ce fameux poème donc "LE SANGLOT LONG DES VIOLONS DE L'AUTOMNE... ", ça viendrait de là?

...
Avatar du membre
anatonos
Coévoluant
Messages : 47
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 11:13
Localisation : Haute-Savoie

jeu. 9 juin 2011 11:44

Mon accordeur m'a expliqué un jour qu'il accordait les pianos plutôt vers le 442 Hz, cela par rapport aux violons qui dans l'orchestre, préféraient cette sonorité. Il m'a dit aussi que la tendance, au fil du temps, était de monter de plus en plus l'accord.

C'est intéressant comme notre oreille évolue, comme si nous voulions tendre à aller plus haut... ;)

Concernant le 528Hz, pour moi cette note résonne effectivement avec le 4ème chakra.
Fais ce que dois - advienne que pourra.
Avatar du membre
Micha
Coévoluant
Messages : 156
Enregistré le : mer. 29 sept. 2010 22:47

jeu. 9 juin 2011 15:28

Le la 440 date du début du 18è. D'ailleurs, pour illustrer ce nouveau tempérament musical, J.S. BACH a écrit "le clavier bien tempéré" en référence au nouveau tempérament musical.
C'est à ça que je pensais quand je parlais des degrés spécifiques de Bach! Il a beaucoup exploité ça dans ses oeuvres religieuses.
La clef de l'humanité se trouve dans la fusion de nos différences.
Dame Nature
Coévoluant
Messages : 18
Enregistré le : dim. 3 avr. 2011 11:55

ven. 10 juin 2011 11:15

Attention:

le diapason c'est la hauteur de référence (la 440 Hz ; la 392 Hz etc.)
le tempérament c'est l'intervalle entre plusieurs notes, qui peut être modifié selon l'accord. Aujourd'hui on joue en tempérament "égal" pour diviser également l'octave et jouer facilement dans toutes les tonalités. Mais il y a des tempéraments inégaux (valotti, mésotonique, werkmeister...) qui ont été utilisés jusqu'au 18e dans les différents pays d'Europe et qui privilégient certains intervalles et permettent d'entendre des intervalles "purs", c'est à dire qu'ils résonnent avec les harmoniques. Cela donne une couleur particulière à chaque gamme. En égal si on joue un même morceau un ton plus haut, ca ne change pas grand chose, mais avec un tempérament inégal le caractère va changer (voir ce sera carrément faux). D'où le clavier bien tempéré de Bach.

Marin Mersenne, grand bonhomme, théoricien de la musique, physicien, mathématicien ; il a laissé l'Harmonie universelle (1636) qui replace la musique dans l'univers (proportions, unité, consonance, beauté, harmonie...)
http://imslp.org/wiki/Harmonie_Universe ... ,_Marin%29 (pas facile à emporter sur la plage)

Bises
bigmamba
Coévoluant
Messages : 111
Enregistré le : mar. 25 janv. 2011 15:10
Localisation : val d'oise

dim. 12 juin 2011 12:08

J'ajouterais une nuance supplémentaire,
Pour un tempérament égal le mi bémol et le ré dièse sont la même note ,
Lorsque le tempérament est inégal ces 2 notes sont différentes ..
C'est très pratique pour expliquer pleins de choses très compliquées en harmonie ,

Après ce que j'ai réalisé en ayant bossé tout Ca dans tout les sens ,
Au point d'ailleurs que tout les intervalles dissonant ou consonnant avaient la même absence de saveur (...),c'est que c'est très interressant voir passionant mais que dans la pratique on s'en fout royalement!!!
C'est du sensible et on peut tout apprendre, on ne peux jouer ( reellement) que ce que l'on a en soit ( a plusieurs niveaux en plus j'imagine!!)
Apres Je ne dis pas qu'il ne faut pas bosser ces aspects de la musique (ils peuvent être très enrichissant pour la musique et le son que l'on a en soit a moyen terme)
Mais ce n'est pas une condition sinequanone a la musique .

Pleins de baisers de la Réunion ou j'ai la chance de rester quelques jours après le concert qu'on est venu faire hier soir!!!!

A bientôt ,

Antoine.

Ps : la Reunion c'est trop beau!!!!!

Bye
BioChant
Coévoluant
Messages : 78
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 12:32

lun. 13 juin 2011 22:06

YQUEM a écrit :
BioChant a écrit :Le LA 432 était celui du XVIII° siècle. C'est presque un ton en dessous!
Pour les chanteurs, dont je suis, c'est redoutable: chanter Mozart aujourd'hui demande une virtuosité de technique vocale qui n'était pas nécessaire à l'époque.
Pas d'accord !!!

Le la 440 date du début du 18è. D'ailleurs, pour illustrer ce nouveau tempérament musical, J.S. BACH a écrit "le clavier bien tempéré" en référence au nouveau tempérament musical.

Bach est mort en 1750 et Mozart est né en 1756. Le nouveau tempérament musical était donc répandu et adopté depuis longtemps. Donc Mozart a écrit par rapport à ce nouveau tempérament, et si ses partitions sont difficiles à chanter, c'est parce qu'il n'épargnait personne le bougre !!! (personnellement, apprendre le Requiem du Mozart en tant que ténor dans le choeur a été la partition la plus diffilcile que j'aie eu à connaitre)

Le gros problème du changement de tempérament se pose pour les violons lesquels ont été conçus à l'âge d'or des grands maitres Italiens par rapport à un tempérament de 432 HZ. Si bien qu'aujourd'hui, le simple fait de les accorder sur le 440 augmente la tension sur le bois, et peut mettre en péril leur solidité...

A mon tour: pas d'accord. Du tout.
Le tempérament de Bach n'a rien à voir avec le diapason de référence.
Tempérament n'est pas accord et note de référence: c'est une façon de "standardiser" les intervalles de façon à parmettre les transpositions. Alors oui certes du temps de Mozart la gamme tempérée était passée dans les moeurs. Mais indépendamment du diapason, qui continuait à avoir des variations importantes selon les villes, les orgues et les compositeurs. Ne pas mélanger SVP!
Il est vrai que les diapasons variaient beaucoup d'une ville à l'autre, et des églises de Hambourg jouaient sur des La à plus de 500hz, vu l'accord des orgues.432 est une sorte de moyenne...
Il est même à peu près avéré que Mozart se calibrait sur du 422.
Alors oui si tu chantes la partie de Tenor du Requiem de Mozart sur du la 440, alors que Mozart l'a conçue (j'insiste) plus bas, je comprends ta difficulté et tu justifies
mon raisonnement: a technique vocale de l'époque était bien moins au point que celle d'aujourd'hui, et si cela avait été aussi difficile, il n'aurait pas trouvé d'exécutants pour son oeuvre. Déjà que... Il savait quoi exiger des chanteurs de son temps! Sauf prodige (reine de la nuit, air fait sur mesure)
Pour avoir chanté jadis les airs de Don Ottavio, j'en garde un très mauvais souvenir tellement c'est tendu justement.

Pour les violons en effet, la lutherie en prend un coup, si on s'accorde en 442.

Voilà! :)

Belle soirée...
aurablue
Coévoluant
Messages : 857
Enregistré le : ven. 29 août 2008 12:13
Localisation : haute savoie
Contact :

lun. 13 juin 2011 23:45

C'est mieux que Roland garros vos histoires de hertz 8-) ............ :lol:
Descente dans la matrice ♥
Répondre

Retourner vers « yoga du son »