et si on jeûnait...

Merline
Coévoluant
Messages : 152
Enregistré le : dim. 28 sept. 2014 11:09

mer. 14 déc. 2016 10:43

C'est plutôt de non alimentation qu'il s'agit puisqu'il est question de jeûne ; je joins une vidéo très convaincante de quelqu'un que j'ai découvert il y a peu et dont les vidéos sont vraiment très intéressantes concernant la santé et les aliments; il a aussi un site; j'ai bien envie d'essayer, car j'ai des soucis de digestion; et vous, avez vous tenté le jeûne ?

https://www.youtube.com/watch?v=aCnrph3W0ZY
PierreMZ
Coévoluant
Messages : 39
Enregistré le : mer. 10 août 2016 23:30
Localisation : Lyon

mer. 14 déc. 2016 16:44

Hello Merline :)

Pour ma part oui j'ai expérimenté le jeûne, beaucoup même à une époque.
(J'accompagne les personnes en "jeûne et quête de visions" maintenant, tous les ans. Et je fonctionne exclusivement au ressenti pour accompagner)

Toi tu vois la non-alimentation pour le jeûne, moi je vois se déconditionner pour prendre conscience des autres nourritures que l'alimentation physique qui nous permettent de vivre. Chacun son regard :)

Comme on est sur le forum de Jean-Pierre Martinez, et pas sur le forum de regenere (où par ailleurs je suis très actif), je me permets de dire qu'il est bon ton d'écouter son ressenti et seulement son ressenti pour jeûner et pendant le jeûne (toute sa vie en fait, mais bon... le sujet c'est le jeûne !)
Continuer un jeûne hydrique alors qu'on a la connexion au tellurique qui est très amoindrie peut être moins efficace (et même dommageable) par rapport à une simple simplification alimentaire (monodiète, repas plus axés sur fruits et légumes, arrêt des grands "toxiques" comme les produits très transformés en non-conscience, le tabac, l'alcool, le sucre blanc...).
Alors qu'avec une bonne connexion à la terre, un jeûne hydrique peut être une grande libération, et on peut même expérimenter le jeûne sec (jeûne de feu en anglais... c'est pas pour rien !) si on le sent.
Voire un looooooooong jeûne sec si on le sent (prânisme conscient, mais là pas intérêt d'être guidé par l'égo sinon on peut se faire mal avec un grand effet de levier si on ne s'écoute pas).

Le jeûne peut être à la fois un grand bien, une reconnexion au corps (lâcher le superflu pour se concentrer sur l'essentiel) ou bien une fuite du corps par mortification (genre : ma vie et mon corps m'emmerdent, je me barre "plus haut"). Un même comportement, deux intentions distinctes possibles derrière : l'amour de soi ou la peur de soi.

Il est intéressant de mettre sur le même plan la considération du jeûne dans ce qui est arrivé à nous par les traditions millénaires (version exotérique) :
- ayurveda : les courts jeûnes c'est bien, axés sur le cycle de Lune
- médecine chinoise : le jeûne c'est pas bon
- hygiénisme (même s'il reste à déterrer les racines de l'hygiénisme c'est à dire la reconnexion à la jouissance par les chakras C1 à C3) : le jeûne c'est la panacée

Tout le monde a raison et que tout le monde a tort, ça dépend du contexte ici et maintenant (le terrain en médecine naturelle, quoi !)
Sans se connecter à son ressenti, on fait la girouette en buvant les paroles de telle ou telle approche millénaire ou pas.
Il me semble très fortement probable que ce qu'il nous reste des médecine millénaires est passé à la moulinette du mental depuis des siècles et des siècles, pour devenir "ça c'est bien, ça c'est pas bien" ou en version un peu plus évoluée "tel truc vide les reins énergétiques, tel truc les remontent". De l'exotérique quoi !
Alors qu'à la base, ces médecines ont dû être structurées sur des bases "chamaniques" c'est à dire très intuitives et très individualisées. Non plus "ça c'est bien, ça c'est pas bien" mais "ça dépend". Ça dépend. Ça dépend ça dépasse :) Ça dépasse surtout le mental !!!!

L'hygiénisme aujourd'hui est une approche coupée du bas de l'humain souvent. Il y a de belles choses à prendre. Mais on arrive à une limite si on ne se l'approprie pas vraiment soi-même. On retrouve les mêmes structures mentales chez beaucoup : rigidité, confusion entre vérité relative et vérité absolue (=mode gourou, quoi), relation de domination inconsciente entre soi et le groupe, négligence du tellurique au profit du cosmique, etc.
Si je parle de l'hygiénisme de manière appuyé, c'est que je le connais bien de l'intérieur, l'ayant vécu de manière très ascidue, voire ascétique, avant de comprendre les paroles attribuées à Siddhartha Gautama (le Buddha du bouddhisme) sur la voie du milieu. Ni ascèse, ni laisser aller. La voie juste, le Tao, blablabla. Et j'ai compris a posteriori que j'avais été trop dur avec moi :) et que l'ascèse ne m'a pas rendu plus moi-même qu'avant d'être ascétique, n'est-ce pas !

Je m'arrête là.

Alors, bon jeûne (ou autre) si tu vas l'expérimenter pour la première fois, ou l'expérimenter de nouveau !

Très belle journée à toi, à tous,
Pierre
Merline
Coévoluant
Messages : 152
Enregistré le : dim. 28 sept. 2014 11:09

mer. 14 déc. 2016 18:09

PierreMZ merci de ton commentaire* très pointu sur la question; moi j'ai juste envie d'expérimenter comme il est dit dans la vidéo une demie journée ou une journée, déjà je verrai ce que ça donne; ça apparait comme un truc fabuleux;

* j'aurai appris un nouveau mot : exotérisme

Bonne soirée
sofie
Coévoluant
Messages : 978
Enregistré le : sam. 23 janv. 2010 23:29
Localisation : Limousin
Contact :

mer. 14 déc. 2016 23:30

Merci Pierre pour ton partage qui rejoint mon sentiment, à chacun de voir, c'est comme le cru ... Le mieux pour moi ayant été de me remettre vraiment à l'écoute de mon corps,et y'a encore beaucoup de boulot !! :) parce que le mental et l'émotionnel règne en maître à ce niveau là chez moi !
Je pense que, comme pour tout le reste, rien de mieux que l'expérimentation ...
Après ... un jeûn juste avant Noel, .... moi j'aurai pas osé ! lol (c'est une blague bien sûr !! )

Bonne expérimentation Merline !
Bises
LeDahu
Coévoluant
Messages : 91
Enregistré le : dim. 10 mai 2015 21:44
Localisation : Rennes

jeu. 15 déc. 2016 10:39

Merci Pierre pour ce partage, qui est bien en phase avec ce que je vis et ressens. Mais avec un argumentaire beaucoup plus construit que je n'en aurai été capable.
Pour ma part, j'ai appris par la pratique en terme d'alimentation ( mais aussi dans les autres domaines), que les besoins et les fonctionnements de chacun sont différents.
Et que le côté dogmatique ( "ça , c'est bon, ça c'est mauvais") nie cette spécificité. Plus généralement , je me méfie des généralités .Surtout que les structures énergétiques des humains évoluent avec le temps. Et les humains et leur mode de vie n'est pas le même que celui d'il y a deux mille ans.

Personnellement, je n'ai jamais été très intéressé et en phase avec le jeûn ( ayant jusqu'à dernièrement plutôt des problèmes d'assimilations et peu de réserves graisseuses). Mais en étant à l'écoute de mon corps, je me suis surpris à jeûner quand mon corps le réclamait ( par exemple , quand j'avais d'autres choses à digérer, émotions ou travail énergétiques). J'ai même quasiment jeûné pendant un jour et demi durant la marche sur le chemin Compostelle durant ce mois d'octobre, avec une bonne dizaine de kilos sur le dos. Ce qui rationnellement m'aurait avant parut déraisonnable.

Pour le reste de l'alimentation, c'est pareil, Je laisse mon corps me guider, celui-ci me faisant parfois manger des aliments que je n'apprécie pas particulièrement habituellement.
Ou restreindre certains aliments , non par des raisons logiques, mais guidé par le ressenti de mon corps. Cela a d'ailleurs été le cas quand je suis passé pendant un an végétarien strict.
Ma règle maintenant en terme d’alimentation, c'est plus de règles ou d'habitudes, écouter mon corps à chaque instant en fonction de ces besoins. Cela a été surtout vrai pour le petit déjeuner, repas où dans notre pays, on a vite tendance à prendre une habitude. Et aussi détecter les signes plus subtile du corps pour me rendre compte qu'un changement d'alimentation est nécessaire.
Par exemple, quand je sens des montées émotionnelles plus fortes que d'habitude associées à des sensations de tensions musculaires amplifiées, je sais que quelque chose ne va pas dans mon alimentation.J'ai trouvé pour l'instant un aliment adapté dans ce cas particulier, en me laissant guidé par mon ressenti dans un supermarché.

Merline, je te souhaite une bonne exploration, pleine de joie et de curiosité, comme cela l'a été et l'est toujours pour moi.
Bises.
Le plaisir, c'est bien. Partagé, c'est mieux.
Merline
Coévoluant
Messages : 152
Enregistré le : dim. 28 sept. 2014 11:09

jeu. 15 déc. 2016 13:27

C'est un fait que je n'écoute pas assez mon corps et mon intuition, et ai du mal à me débarrasser des habitudes, horaires; merci de ce rappel; et puis on nous dit tellement qu'il faut des protéïnes, glucides, acides aminés, oligo élément, omega 3, vitamines ceci, vitamines celà, 5 légumes et fruits, que ça devient anxiogène; un petit coup de jeûne doit nous faire un peu lâcher prise la-dessus; en tout cas je le sens bien; j'avais juste un peu peur, exactement comme ce Thierry le dit dans la vidéo; j'ai décidé d'essayer demain, peut-être toute la journée, mais peut-être avec un peu d'eau, je ne sais pas encore;

bises
Merline
Coévoluant
Messages : 152
Enregistré le : dim. 28 sept. 2014 11:09

ven. 6 janv. 2017 21:55

Suite;

J'ai jeûné...à ma façon; bouillon de miso et tisanes; j'ai tenu jusqu'au soir où j'ai mangé un peu; pas évident, ça tiraille, on a trop faim surtout si on est chez soi; en fait je préfère la formule diète pour l'instant;
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4126
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 21:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

mer. 22 févr. 2017 20:58

j'ai fait plusieurs jeune, c'est intéressant mais pas suffisant pour refaire une bonne barrière intestinale.
la base !

je te recommande https://www.nutrition-holistique.ch/liv ... K3sN3_cK-c

très intéressant et pas dans le courant végan-nuago-psychorigide
avec un livre de référence très intéressant : http://amzn.to/2md9Jn8
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Répondre

Retourner vers « Vos réflexions et expériences »