Responsabilité

Vous posez votre problématique et qui veut répond selon ce que cela lui renvoie.
Avatar du membre
Anne
Coévoluant
Messages : 122
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 19:37
Localisation : Paris

lun. 20 août 2018 00:31

Coucou

De retour en ville, une petite semaine du 15 aout au bureau, quelques retours suite confrontation noeuds mentaux avec réalité.

1/ Après 2 jours de déni (du genre je veux être ailleurs je fais la gueule et je suis fatiguée), j'ai décidé d'aller gratter le miroir, hein c'est toujours plus rigolo et puis si il doit disparaitre autant l'utiliser un max avant !

2/ Me saute aux oreilles à te lire JP, "mon attitude physique" :
il est vrai, le matin je n'ai jamais voulu faire le tour pour dire bonjour à tout le monde et passer 1mn à discuter avec chacun ; ça prend 3 plombes, le matin je suis pas réveillée, bref je déteste cette contrainte encore plus en tant que chef qui se doit de le faire. Les gens je leur dis bonjour, sincèrement et avec le sourire quand je les vois, et on prend le temps de discuter à d'autres moments quand c'est le bon moment pour tous.
J'essaye d'imposer ça depuis des lustres, qu'ils passent outre ce que je considère un délail (dès lors que par ailleurs je les écoute, les entends et essaye au mieux de répondre à leurs attentes), car pour moi c'est juste une hypocrisie sociale, mais je dois bien avouer que ça marche pas trop bien ils sont indulgents parce qu'ils m'aiment bien mais ils m'en veulent un peu quand même !
Donc à tester, trouver le passage pour le faire sans me forcer et voir ce que ça produit...

2/ J'aime beaucoup "Illustrer d'autres options", ça ma cause, me renvoie au fait qu'on m'a souvent renvoyé que j'étais "bizarre" juste parce que je faisais autrement, pas forcément conforme à la norme, ouais c'est bizarre ce qu'elle pense, ce qu'elle dit ou ce qu'elle fait mais en même temps ça a l'air de marcher, l'a pas l'air malheureuse, ça me nuit pas à moi, donc pas condamnable... catégorie bizarre quoi !
Donc oui : UN exemple, c'est intéressant pour lâcher prise, et surtout ça me libère d'une attente. Une attente d'un rendu pour un donné.

La semaine dernière grâce à quelqu'un avec qui je partageais mes questionnements (merci à vous car sans ici je n'aurais jamais pu le formuler là-bas) j'ai compris que oui j'ai besoin de me nourrir moi aussi, que la nourriture ne viendra pas forcément d'eux, et que j'ai aussi le droit de profiter des endroits et des personnes qui me nourrissent dans ce taf. Pour qu'un système tombe il faut construire à côté ?;)

Et puis : jeudi j'ai entendu des fous rires dans les bureaux... peut-être que tout le monde a besoin de lâcher, peut-être que tout le monde a envie de rire, en fait, tout simplement..

Merci merci merci d'être là d'être vous
Bises
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche (P. Soulages)
livinpeace
Coévoluant
Messages : 20
Enregistré le : mer. 19 avr. 2017 16:49

mer. 29 août 2018 20:37

Bonjour Anne,

J'aime beaucoup ta réflexion et la force que tu y mets dans ton action quotidienne...
Pour moi, ça m'a tout de suite mis en écho une phrase d'un chanteur :
"Moi j'aime l'Humain, quand il fait l'effort d'être beau et magique malgré les autres. Quand il accepte ses fautes, mais sur tout les COMPRENDS, devient le changement donc devient l'enseignant...peu ont ce parcours, l'odyssée souvent s'arrête avant d'être en parfaite harmonie avec son être. Les 500 ans de destruction de la conscience cosmique ont amené l'humanité vers son point critique. Mes références sont multiples mais l'importance est la symbiose, ma virtuosité, dans les choses que j'ose. Quand le doute n'est plus, les limites explosent et soudain du chaos on repasse à l'osmose". ;)

Je pense que l'on est tous d'accord pour admettre que notre bonheur est lié à notre état intérieur et non aux manifestations extérieures (que l'on produit par notre état de vibrations??) et qu'en aucun cas on ne peut changer quelqu'un qui n'est pas sur notre accord par le biais de notre volonté. Et qui sommes-nous pour vouloir changer la personnalité même d'un proche en voulant lui "montrer" une vérité qui n'existe pas en soi? L'important n'est il pas de vivre un bonheur simple et authentique et ce quelque soit son niveau de vibrations? Chacun n'est-il pas libre se son propre chemin et de sa propre expérimentation? Tu vois Anne, moi aussi ça me fait beaucoup réfléchir et je peux dire que j'ai pu en souffrir de vouloir aider et finalement en sous-jacent de vouloir "sauver' des personnes que j'aimais du fond de mon cœur. (au putain oui j'ai fait cette erreur arrogante plus d'une fois)

Mais comme le dit si bien ce chanteur, je crois que seule la lumière que tu dégages dans ton chemin de vie a une répercussion réelle sur ton entourage et pour le monde...alors parfois, c'est dur pour mon égo, mais quand je ne suis pas en accord et pas en énergie avec une situation ou une personne, j'essaye de laisser couler et de réfléchir en quoi cela fait écho sur moi.

Les défauts des autres sont un miroir de nos propres "manques" pour nous faire avancer dans l'amour et le respect? :D

Bisous à tous
Avatar du membre
Anne
Coévoluant
Messages : 122
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 19:37
Localisation : Paris

ven. 19 oct. 2018 23:26

Bonjour à tous

Finalement voici où tout cela m'a amené : la responsabilité... de moi-même !

C'est l'idée d'"illustrer d'autres options" qui m'a fait me pencher sur mon rapport à ce boulot et aux gens qui l'habitent.
Là j'ai vu que je parlais toujours du "temps pour moi" par opposition au temps du travail (les 2 étant bien-sur très mal répartis ;)), et qu'en gros tous les temps ou je n'étais pas seule, ou avec vous, n'était pas "du temps pour moi"....
Ce qui m'est apparu complètement con : comme si quand j'étais au travail je n'étais pas en train d'être vivante! Comme si quand je dine avec un ami ce n'était pas du temps pour moi !

Maintenant je regarde en quoi mon travail m'apporte des expériences utiles pour ma vie.
Du coup l'ensemble s'est totalement allégé, c'est devenu un choix, un jeu, une expérience, réjouissante (bon peut-être pas autant que d'aller chanter sur des cailloux mais quand même ;)
Du coup je constate tous les jours l'effet que produit ce nouveau positionnement autour de moi, mais pas au niveau où je pouvais l'attendre.

D'abord les discussions du midi se mettent à questionner le sens, la nature des êtres, notre positionnement dans le monde :shock: (c'est pas moi qui lance le sujet j'vous jure!)
Quant aux naufragés ils restent à leur place, certains coulent d'autres s'approchent du rivage. Mais de mon côté j'ai accès à autre chose, des portes imaginées comment à devenir réelles ; on me propose de passer plus de temps à construire les bateaux qui eux résisteront à la tempête. Et pour l'heure ça me va bien, je trouve cela plus utile pour le collectif... un moyen de sauver plus d'humains en réalité (beh oui petit arrangement avec le rôle du sauveur) :)

Merci
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche (P. Soulages)
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4184
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 21:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

mar. 23 oct. 2018 11:40

super !

belle évolution vers plus de tranquillité et de vie !

Bises
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Répondre

Retourner vers « Questions / réponses sur une problématique ou un questionnement personnel »