Le "check" ou l'appartenance à un groupe.

Vous posez votre problématique et qui veut répond selon ce que cela lui renvoie.
gilles 2018
Coévoluant
Messages : 76
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 09:44
Localisation : proche melun

dim. 18 mars 2018 16:52

Coucou,

Le sujet m'est venu en voyant deux élèves se "checker" dans la rue, je me suis dis que le "check" était un besoin d'appartenance à un groupe. Et puis je me suis dis que ce serait un bon sujet sur forum....

Pourquoi me suis-je dis cela ?

Après plusieurs jours où ma tête m'amène à cette notion d'appartenance, je vois bien qu'échanger sur le forum est aussi un moyen d'appartenir à un groupe...... Quel est notre besoin d'appartenance, pourquoi ce besoin puisqu'on est seul créateur de notre vie, puisqu'on doit vivre différentes expériences.

L'appartenance ne nous enferme t'elle pas dans une vision un peu fermé des choses et nous empêche t'elle d'avoir une vision plus large de notre monde (intérieur et extérieur).
Ou bien est-elle importante pour créer un mouvement de masse et créer une orientation choisie, impulser un mouvement....

Voilà un sujet de réflexion, qu'en pensez-vous...

Gilles
Avatar du membre
Moïra
Coévoluant
Messages : 21
Enregistré le : mer. 7 mars 2018 19:20
Localisation : Paris et Les Pyrénées atlantiques

dim. 18 mars 2018 21:02

Wouaw, Bonsoir Gilles,

Je viens de te lire et en peu de mots, ce que ça m'inspire c'est que ton besoin d'appartenance à un groupe est une nème façon de fuir la rencontre avec qui tu es.. et ce n'est que mon ressenti...

Vois-tu, je suis nouvelle dans le forum, et je n'imagine pas un seul instant que je fais partie d'un quelconque groupe et surtout et c'est la logique qui nous pend au yeux ou au nez ;-), celui d'appartenir à un groupe A contre un autre groupe le non(A) qui aura la philosophie non(P), enfin je sais que tu vois le truc...
je me sens terrienne et c'est vrai, lors qu’ici j'échange, je suis plutôt ravie car avec la bienveillance et la transparence j'ai l'occasion de me connaître un peu plus que si j'étais toute seule dans ma caverne.

A très bientôt à Fontainebleau,

PS: Je n'ai pas trouvé où tu as mis ton post sur le 31 ou du moins je n'ai pas cherché trop longtemps...

Eva
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4183
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 21:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

dim. 18 mars 2018 21:56

Pour moi c'est dans le groupe que nous retrouverons la cohérence.

Un groupe qui ouvre et se nourrit des différences
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
gilles 2018
Coévoluant
Messages : 76
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 09:44
Localisation : proche melun

dim. 18 mars 2018 23:49

coucou Moïra (Eva) et Jean Pierre !!

Oups désolé je me suis peut-être mal fait comprendre car je ne pense pas avoir un besoin d'appartenance à un groupe.... j'aime bien être un électron libre de pensée et dans l'écoute des autres !!! Et tu as entièrement raison Eva, ici l'envie de transparence de chacun nous permet d'être et d'échanger librement c'est à dire être un parmi tous avec notre propre identité.

Le groupe se nourrit des différences cela me parlent beaucoup aussi ; c'est pourquoi j'aime bien échanger avec vous tous !! En effet les regards, les expériences des autres sont vraiment des occasions de voir avec des angles de vue différent.... le groupe en stage permet aussi de se valider des ressentis tout en voyant les différences de ressenti cela élargit notre champ des possibles.

La cohérence c'est un peu plus dure pour moi de le comprendre sauf si tu entends par là que l'ensemble des expériences de chacun ramène à une ligne directrice commune.... je ne sais pas...

A force de lecture, j'ai vu mon erreur, en effet, je ne pense pas qu'échanger dans le forum, soit un besoin d'appartenir à un groupe mais plutôt un besoin de s'enrichir du groupe.

ce sujet est parti d'un check d'élève et du besoin d'appartenance des groupes parfois... mais il est vrai qu'ici je ne ressens pas cela !!!

Merci pour vos échanges.

Sinon Eva, j'ai mis un nouveau sujet pour le rassemblement sur Fontainebleau sur "Annonces de regroupements locaux de coévoluants"

Bonne soirée

Gilles
Avatar du membre
Moïra
Coévoluant
Messages : 21
Enregistré le : mer. 7 mars 2018 19:20
Localisation : Paris et Les Pyrénées atlantiques

lun. 19 mars 2018 00:03

Bien sur j'adhère à cela.

Cependant, j'ai ressenti qu'ici c'était le mot "appartenance à un groupe" qui semblait chargé énergétiquement. Et j'ai bien précisé que ce n'était que mon ressenti.
Gilles, si ça ne te parle pas, ça n'est pas grave, j'ai juste joué à co-évoluer :oops: :D , il faut continuer à garder notre humour et aller plus à la rencontre de l'information d'évolution ...

:oops:

Moïra
Avatar du membre
Moïra
Coévoluant
Messages : 21
Enregistré le : mer. 7 mars 2018 19:20
Localisation : Paris et Les Pyrénées atlantiques

lun. 19 mars 2018 00:07

Cher Gilles,

Je crois que nos messages se sont croisés et j'avais répondu après Jean-Pierre, chuis désolée, c'est trop drôle!!! :oops: :D

Ce que je ressens là c'est que t'es une très belle âme!

A très vite,

Eva
omanoe
Coévoluant
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 7 juil. 2016 12:18

lun. 19 mars 2018 00:38

Hello Gilles,

Dès la lecture de ton premier post du sujet, j'ai eu sentiment que tu n'exprimais pas un besoin d'appartenance mais plutôt le contraire, une crainte qu'une communauté ne serve à nourrir une forme de dépendance qui en remplace une autre en se démarquant d'elle. J'ai trouvé ça inspirant car en effet, il n'est pas rare qu'un chercheur spirituel, cherchant à se libérer d'une dépendance mentale, se transforme en guerrier contre cette dépendance et cherche la sympathie d'un groupe pour transposer sa première dépendance en une nouvelle permettant de se soulager temporairement via cette lutte groupée. Mais une lecture du site de JP permet de réaliser assez rapidement que sa communauté des co-évoluants ne se pose aucunement dans une lignée spirituelle donnée qui aurait un objectif thérapeutique de ce genre ;)
N'empêche qu'on peut tout de même se confuser ensemble par moment, sans craindre quoique ce soit car le ressenti de la confusion ne pose aucune limite à nos expériences partagées ici ;)

Pour la cohérence, pour moi c'est la partie inattendue, le véritable cadeau d'un groupe qui ressort d'une synergie des consciences qui opère d'une façon que le mental ne peut appréhender ou prévoir au départ. Et c'est d'autant plus émerveillant une fois qu'on en prend conscience ;)
Avatar du membre
Hollora
Coévoluant
Messages : 83
Enregistré le : mar. 18 avr. 2017 11:34
Localisation : region parisienne

lun. 19 mars 2018 12:38

Salut Gilles ,

Sujet intéressant :)
Je vois plus l'appartenance à un groupe comme un moyen de reconnaissance .
En tout cas, c'est ce qui fait écho pour moi
Je souhaite plus être " reconnue" que "appartenir" à quelquechose ou quelqu'un . Le forum me permet un soutien, une re co-naissance que je n'arrive pas à trouver seule :)
Angélique
gilles 2018
Coévoluant
Messages : 76
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 09:44
Localisation : proche melun

lun. 19 mars 2018 13:58

Merci pour vos échanges, je kiffe, j'ai envi de checker avec tout le monde !!! ;)

Bien sur moïra (ou Eva...) que ton ressenti est important et j'entends très bien que "l'appartenance à un groupe" puisse sembler chargé énergétiquement. A moi de creuser, et merci de jouer le jeu de la co-évolution. Je prends !!!

En effet, Omanoe, je trouve aussi très intéressant ton ressenti ; Je suis d'accord avec le fait que chaque retour est une vision très intéressante et la confusion permet de préciser sa pensée et par là essayer d'être plus transparent.... Pour ma part, dans ce que tu as dis, j'ai du mal avec la notion de guerrier.... mais là aussi je crois que j'ai des choses à comprendre.

Merci aussi Hollora pour l'échange, en effet la notion d'appartenance peut-être liée au besoin de reconnaissance ; est ce le seul besoin ? Par contre pour le forum, je vois plutôt la notion d'échange et pas du tout cette notion d'appartenance (en tout cas pour moi) :|

Hollala, je trouve ce sujet épineux !!!! :twisted:

Biz

Gilles
omanoe
Coévoluant
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 7 juil. 2016 12:18

lun. 19 mars 2018 15:33

hmmm, en me relisant je vois que j'ai essayé de faire bref mais c'est devenu incompréhensible ;)

Alors commençons par clarifier la dépendance : activité vers laquelle on est attirée magnétiquement et même si on tente de donner des explications ou un sens, l'origine de notre attirance vers cette activité reste floue.
On constate surtout que si on cherche à supprimer cette activité pour laquelle on a développé une accoutumance, cela nous provoque de la souffrance.

Alors, si à un moment donné on prend conscience que notre dépendance nous est nuisible (pour la santé physique, mentale,..), on peut vouloir aller chercher de l'aide dans un mouvement qui combat notre dépendance pour les mêmes raisons que nous voulons nous en débarrasser.
Si c'est de l'alcool dont on dépend par exemple, et qu'on veut s'en défaire, il n'est pas rare qu'on nous encourage à nous tourner vers les groupes de soutien qui nous félicitent de toute victoire sur l'alcool et alimentent continuellement l'idée qu'on doit poursuivre le combat contre l'alcool. On se rend probablement pas bien compte qu'on troque une couverture pour une autre, on remplace une croyance pour une autre, la nouvelle étant qu'on doit assister aux réunions de groupe pour ne pas retomber dans notre consommation. Cet exemple est peut-être plus parlant pour comprendre la logique guerrière qui est tapie derrière et que celle-ci ne peut que faire perdurer notre désespoir silencieux. Quelque soit la dépendance mentale, le mécanisme guerrier de "vouloir se débarrasser de la douleur" est une vision exclusive qui nie une partie de nous. Une des caractéristiques de ce mécanisme est qu'on court vers les autres car on a besoin de manipuler l'attention : soit accaparer l'attention de l'autre (par la sympathie), soit détourner notre propre attention de la douleur (par la distraction).

Hollora a cité le besoin de reconnaissance, voilà peut-être la pièce de puzzle qui manquait pour compléter le propos : a t-on véritablement besoin des autres pour se re-connaître ? ou cherche-t-on au contraire une validation extérieure par une dépendance inconsciente qui ne serait finalement pas si différente d'une dépendance chimique ? Enfants, ne voulions-nous pas tous par dessus tout l’approbation de nos parents et leur reconnaissance inconditionnelle ? Et adultes, ne cherche-t-on pas (inconsciemment) à voir nos parents à travers les autres ? Par transfert de notre motivation initiale de fonctionner par rapport aux désirs de papa et maman, n'aurions-nous pas encore en nous cette compulsion à agir de façon à gagner l'amour et l'approbation de nos parents ? Ados se "checkent"-ils parce que ce comportement d'enfance se transforme vers un désir de s'intégrer, d'appartenir à un groupe ? Pour qu'adultes, on ne finit par déguiser notre besoin de validations extérieures en désir d'avoir l'air responsable ou encore de réussir ?

La "logique guerrière" est notre "réaction inconsciente" à nos propres charges qu'on n'a pu intégrer dans l'enfance. Elle se reflète partout et d'une manière générale elle correspond à tout ce qui nous empêche à voir notre responsabilité à 100% de la qualité de ce que l'on vit.
Répondre

Retourner vers « Questions / réponses sur une problématique ou un questionnement personnel »