Diffusion sur des situations du passé

Avatar du membre
Dagaz
Coévoluant
Messages : 5
Enregistré le : ven. 23 mars 2012 17:57

ven. 10 août 2012 00:18

J’apprécie grandement la technique de diffusion qui cadre bien avec le contexte actuel du "lâcher la main de papa et maman". Je l'utilise de plus en plus souvent et (faute d'autres mots) de plus en plus naturellement.

Au cours de la récente radio conférence, JP a brièvement mentionné la possibilité de diffuser sur des situations du passé. Cette évocation a suscité mon intérêt qui n'a d'ailleurs cessé de grandir depuis. Le fait que ces derniers temps "ça" remonte gaiement et depuis tous les recoins, n'est probablement pas étranger a cela. En bref, utiliser la diffusion pour faire circuler ces énergies particulières, je suis preneur! C'est pourquoi, en attendant le bouquin de JP, j'aurais aimé recevoir un éclairage sur cet aspect inédit -pour moi- de cet outil.

A la différence de diffuser dans le ici et maintenant, agir sur une situation dans le passé induit un effort minimum de représentation, avec toutes les conséquences que cela implique. Quelques questions qui sont autant de pistes: Est-ce que l'on porte simplement son attention sur une situation passée dans sa globalité avec l'intention de diffuser les points de cristallisations favorables a son évolution? Ou est-ce que l'on met plutôt le regard sur le point douloureux? Ou bien l'attention est plutôt dirigée sur les acteurs de la pièce? Ou sur soi-même (je me risque a partir de l’hypothèse que l'on ne diffuse que sur une situation dans laquelle on est acteur)? Dans ce cas, est-ce que l'on se distancie de soi-même, un peu comme si l'on observait un double du passé?...

Je voulais d'abord envoyer un mail directement a JP, je me suis ravisé en me disant que cette demande de mise au clair méritait d’être "diffusée" via le forum.

Amitiés a tous.
vibrazionecosmica
Coévoluant
Messages : 331
Enregistré le : sam. 9 mai 2009 13:58

ven. 10 août 2012 12:15

Bonne question...
merci de la partager

Dagaz a écrit :Est-ce que l'on porte simplement son attention sur une situation passée dans sa globalité avec l'intention de diffuser les points de cristallisations favorables a son évolution? Ou est-ce que l'on met plutôt le regard sur le point douloureux? Ou bien l'attention est plutôt dirigée sur les acteurs de la pièce? Ou sur soi-même (je me risque a partir de l’hypothèse que l'on ne diffuse que sur une situation dans laquelle on est acteur)? Dans ce cas, est-ce que l'on se distancie de soi-même, un peu comme si l'on observait un double du passé?...
Je dirais que juste l'intention de se connecter à la situation du passé suffit
Diffuser sur la situation globale
Puis aussi sur soi même dans la situation, si on le sent
l'on porte simplement son attention sur une situation passée dans sa globalité avec l'intention de diffuser les points de cristallisations favorables a son évolution
Cette première proposition me semble parfaitement juste
sur soi-même (....)? Dans ce cas, est-ce que l'on se distancie de soi-même, un peu comme si l'on observait un double du passé?
De nouveau, juste l'intention de diffuser sur le "toi du passé" suffit
Pas besoin de visualiser, de "distancier" (c'est rentrer dans du mental)


"Diffuser sur une situation dans laquelle on n'est pas acteur" me semble et possible, et intéressant à faire
En voyant large, toute situation nous concerne quelque part puisque tout est nous-même en fin de compte
Ou dit et modélisé autrement, on est interrelié à tout et tous, maintenant et en tout temps
Comment concilier les contraires ? -Seul le coeur le peut
Comment résoudre cette dichotomie ? - Il ne faut rien résoudre, juste être...
aspera
Coévoluant
Messages : 170
Enregistré le : jeu. 2 juin 2011 14:37

lun. 12 nov. 2012 22:08

Voila un excellent sujet !

Merci de l'avoir posté..

j'y avais pas pensé....diffuser sur le passé.. :roll:

c'est plus simple que de faire des nettoyages de mémoires...

autant utiliser ce qui est coincé..pour en retirer une info d'évolution. .
Répondre

Retourner vers « Diffusion »