Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.
Smileys
:D :) ;) :( :o :shock: :? 8-) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: :geek: :ugeek:

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par Pascla Cadart » mar. 2 déc. 2014 19:18

Quantique, vous avez dit quantique.
Juste ce que j'avais besoin d'entendre au bon moment.

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par magnum » mer. 18 juil. 2012 22:54

ok. Pour ma part ma réponse à ta question est: bien entendu....

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par anatonos » mer. 18 juil. 2012 09:09

Ce qu'on détecte comme point de cristallisation est un point où il ya une info qui est "bloquée" et qui "nous fait raisonnance" ...(car??...) en tout cas car on l'a détectée...
Ça au moins c'est certain :D

Effectivement, on ne libère peut-être pas toute l'info mais seulement l'aspect qui est en résonance justement. Je suis plutôt d'accord avec ta vision de la chose.

Reste ma question que je vais reformuler (je ne sais pas si j'ai été clair la première fois) : peut-on diffuser sur une information non cristallisée chez l'autre pour l'intégrer chez nous ? Je suis bien d'accord que dans ce cas il n'y ai plus échange entre les deux personnes, seulement transmission, mais c'est bien pratique de pouvoir profiter de l'expérience des autres (ou plutôt l'information ;) ).

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par magnum » mar. 17 juil. 2012 19:55

anatonos a écrit : parce que forcément elle est cristallisée chez nous aussi par résonance, c'est pour ça qu'on l'a trouvé chez l'autre.
.... :roll: ... je ne suis pas sur que ce soit forcément quelque chose de symétrique (on detecte ce qu'on a comme avec un miroir) mais peut etre de complémentaire... (logique de "transvasement"...?)
un peu emetteur recepteur

Ce qu'on détecte comme point de cristallisation est un point où il ya une info qui est "bloquée" et qui "nous fait raisonnance" ...(car??...) en tout cas car on l'a détectée...
Reste qu'en diffusant, on va pouvoir libérer (tout ou une part?) de l'info chez l'autre... qui trouve une "échappatoire" "naturelle" via notre corps... (qui vivra donc ce transfert avec des actions positives si on ne tombe pas dans le mental...)

c'est plutôt ça non?

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par anatonos » mar. 17 juil. 2012 10:59

Ce que j'ai compris de la diffusion : on cherche un point sur la personne où l'information est cristallisée. On diffuse l'information dans notre cœur/corps pour l'intégrer parce que forcément elle est cristallisée chez nous aussi par résonance, c'est pour ça qu'on l'a trouvé chez l'autre. Ensuite l'autre peut avoir l'information sous un nouveau jour du fait qu'on lui présente avec notre facette à nous. A la fin tout le monde est content parce qu'il a décristallisé son information :lol:

Maintenant voilà une question qui me turlupine depuis un moment : est-ce qu'on est obligé d'apprendre (l'information) seulement avec les problèmes (cristallisations) des autres ou alors est-ce qu'on peut diffuser sur quelqu'un ou quelque chose chez qui justement l'information qui est cristallisée chez nous est limpide ?

Merci de vos éclaircissements.

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par famclem » dim. 13 mai 2012 20:51

Merci, je crois que je suis une grande experimentale... Besoin de l'experience pour comprendre et percevoir..
Pas le chemin le plus rapide, mais voila... Mais alors chercher l'info ( point de cristallisation) est une experience physique , en tout cas, c'est ce qui ressort des forums?

Biz

Christine

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par unieterre » jeu. 10 mai 2012 01:29

Bonsoir FC,

un petit exemple pour illustrer comment je perçois cela,
imaginons que j'ai des chaussettes aux pieds et que je descende un escalier ciré : padaboum boum boum boum , j'ai glissé et me suis cassée le coxyx.
-> expérience (assez douloureuse)

ce que je vais en retenir comme information d'évolution : avoir des chaussettes sur bois ciré peut être glissant.
-> information

Maintenant imagines que tu relis mon post en commençant par recevoir l'information, à savoir :
"avoir des chaussettes sur bois ciré peut être glissant."
-> je viens de te diffuser une information sans son expérience. L'intérêt est que comme cela tu ne perçois pas la douleur reliée à l'expérience.
du coup c'est plus facile à digérer ;)

voilà, rien de plus compliquer (de mon point de vue)

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par FC » lun. 9 avr. 2012 21:01

Bonsoir, je remarque que vous exprimez une différence entre diffusion et expérience... Je pense comprendre ce qu'est la diffusion mais alors je ne comprends pas l'expérience et vice versa, sommes-nous dans des positionnements internes différents, centrages différents?

Merci pour ce lieu... enfin!

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par theoraphim » mar. 17 janv. 2012 18:37

Pour moi la question est de savoir si nous pouvons tisser nos croyances avec intérêt !

et je parlais de vipassana parce ça me parait une évidence, ayant pratiqué la thérapie et vipassana, ce que je comprend de 'diffusion' y ressemble à s'y méprendre ...

l’Éveil est l'objet de l'enseignement du Bouddha,
et pour vipassana, l'équanimité est le moyen de l’éveil.

l'équanimité, c'est la façon de rester d'humeur égale, sans réactions, au moment où nous observons les 'tensions' qui remontent du subconscient, du corps, et se libèrent dans le champ de la conscience attentive.
observer les cristallisations qui diffusent dans le corps conscient me paraît décrire le même processus,
à supposer que j'ai réellement capté de quoi il est question ici ?

Re: Diffusion dissolution un autre regard sur la thérapie

par theoraphim » dim. 15 janv. 2012 19:31

Salut jean-pierre, et tous les gens !

je te découvre aujourd'hui, au hasard de dérives sur la toile, et je me sens très en harmonie avec ton désir de simplicité.

Pour exprimer l'écho de ce que j'ai entendu dans ton intervention vidéo à propos de la dialectique soignant/soigné, coévoluant je dirais ceci :
avec ces quelques petites phrases, tu enseigne les niveaux supérieurs de Vipassana, niveaux supérieurs que je n'ai jamais fait et que je ne connais pas. Je n'ai même aucun savoir les concernant, simplement je sais qu'ils existent.

Vipassana, l'enseignement du Bouddha, se résume à rester équanime même au moment des plus fortes turbulences.

L'enseignement de base que j'ai pratiqué consiste à développer cette attention dans son corps.

Les cristallisations dont tu parle y sont connues sous le nom de sankara.

Le technique pour s'en libérer consiste, une fois que l'on à focalisé son attention dessus, à laisser se diffuser dans son être les ressentis liés à cette cristallisation, en les observant d'une humeur égale sans y réagir ni s'y rattacher.

Ce qui m'a fait tilt, c'est au moment ou tu parle de ressentir les cristallisations d'un arbre, je me suis dit qu'il devrait en aller de même pour la société toute entière ?

Celui ou ceux qui éveillés à cela, peuvent ressentir les cristallisations des convulsions sociales, quelles qu'en soient les causes, et les laissant diffuser dans le champ de nos consciences -en réseau, et par notre attention équanime, les dissoudre !

Pour la liberté et la paix sociale.

Dans les fait cela revient quand même à faire cet exercice de focalisation de son attention sur soi, sur son corps, mais avec un accroissement du champ.

donc merci pour l’Éveil.

Il n'en reste pas moins que l’énergie défensive, juste, est un bienfait et une nécessité.

Fraternellement,
Michel.

Haut