Ego

Une prise de conscience, un vécu touchant, bousculant, questionnant, enrichissant... C'est par ici !
Avatar du membre
cernus
Coévoluant
Messages : 490
Enregistré le : mar. 22 juil. 2008 14:48

lun. 15 févr. 2010 11:14

Bon allez, un petit texte de 3 kms, histoire de bien commencer la semaine. Ca ne sert sûrement à rien, mais bon, j’essaie de décrire les étapes d’évolution de la phase que je traverse.

Voilà quelques ressentis et retour d’expérience sur la question. Ca vaut ce que ça vaut, puisque les théories sont toujours fausses, mais ça permet de faire le point.

Ce qu’on appelle Ego est l’ensemble des processus d’individualisation qui permettent à un homme de se sentir séparé de l’univers qui l’entoure et de développer une individualité par rapport au système. C’est la spécificité et le but de l’expérience humaine. L’animal fonctionne en âme groupe, l’homme fonctionne en âme individuelle, même si ce terme d’âme est multi niveaux également et n’a pas le même sens partout. Disons que l’âme est le miroir brisé* à travers lequel on voit le monde.

Cette étape de construction d’individualité semble nécessaire pour la suite de l’évolution en niveau non humain. Donc, cette expérience doit être assimilée et transcendée pour être dépassée, et pas niée. On retrouve donc le même problème que pour l’amour inconditionnel. L’Ego n’est pas quelque chose qu’il faut intellectuellement nier, mais son niveau de dissolution est représentatif à un certain niveau d’étapes d’évolution qu’on retrouve chez tout le monde. Faire semblant crée des constructions mentales pourries qu’il faut virer ensuite.

Voilà quelques étapes expérimentées
Il faut comprendre que la quantité de pensées dépend directement du karma**. Derrière les pensées il y a le silence. Ce silence est le vide qui emplit le monde, et c’est la manifestation de notre esprit divin dans sa forme pure.

Au départ les pensées sont continues. Plus on nettoie les blessures émotionnelle, les schémas mentaux et les karmas, et plus le silence s’installe. Par moment on peut être dans le silence presque total à part des pensées très profondes qu’on perçoit vaguement, ce qui est terrifiant dans un état intermédiaire ! Sauf si l’amour, la vérité ou la joie sans objet s’installent.. mais c’est tellement différent du fonctionnement habituel, limite pas humain, qu’il est très bizarre et terrifiant de fonctionner ainsi plus de quelques instants d’affilée. Parfois il y a juste un vide mental qui s’installe devant et c’est très désagréable. Tout ceci est dû à la transition entre deux états.)

Voilà quelques retours sur les étapes de dissolutions.

Ce qui a explosé en premier, c’est la notion de but. Donc le futur. En résumé, un matin il n’y a plus de but. Alors que le moi passe son temps à s’inventer des buts constamment (là je bosse 5 ans puis j’achète une maison et après je deviens le maitre de l’univers etc.. bla bla bla), d’un coup on se lève et il n’y a plus rien. On essaye d’en créer et tout le corps énergétique se bloque. Plus possible d’inventer des buts. Le futur n’existe plus. C’est la première étape que j’ai vécue. Le seul moyen de créer un but est de connecter le silence. Lui sait, mais il est sans pitié. Depuis, j’ai mis en vente ma maison, renégocié mon boulot pour bosser à distance et je vis dans la forêt pour donner une idée. Alors que mon ‘moi’ ne supporte pas la nature, et n’aime que son boulot au départ (ok ça a bien sauté maintenant). Mais je ne peux plus créer de but, donc obligé de m’en remettre en haut à ce niveau.

La deuxième chose est la notion de ‘moi’ qui se met à devenir fragmentaire comme les pensées. Par moments (quand on connecte un karma) ça fait ‘moi, moi , moi’ à gogo, comme d’hab quoi. Et puis brusquement c’est le vide. On se cherche et on ne se trouve plus.
On voit la foule et le regard des gens ne rencontre plus de ‘moi’ il n’y a plus de séparation avec la scène, on devient en quelque sorte ‘le vide qui remplit la scène’. C’est comme pour les pensées, mais plus proche de la matière, donc si la joie et l’amour sans objet se connectent à ce moment c’est divin... on intègre une jouissance totale du présent, d’ailleurs les couleurs deviennent terriblement puissantes et les gens deviennent des œuvres d’art qui se mettent en valeur les unes les autres, sans le moindre avis ou jugement.
Si on est bloqué sur un état intermédiaire, on devient un mental vide au lieu de la vacuité. Ce qui rend les choses douloureuses et terrifiantes, comme si on devenait fou : on ne se trouve plus dans la scène et pourtant on se sait plus où on est. On est bien incarné et très conscient, mais pas totalement passé au niveau de l’esprit. C’est donc très pénible.

Le dernier point qui s’est déclenché récemment, est la perte du passé. D’un coup des événements les plus importants qui servent de pivots au moi du présent se dissolvent. On se rappelle de certains événements et c’est comme s’ils avaient été vécus dans un rêve par quelque chose, mais qui ou quoi, on ne sait pas. C’est terrifiant encore une fois à un certain niveau, sans l’être. Le ‘moi’ qui se réfère à cet événement est terrifié et se dissout, et derrière il n’y a que de la joie et de l’amour serein. Mais à un niveau intermédiaire, c’est comme si on se dissolvait. Là encore, sans une foi importante et un accès à la clarté important, on peut tomber dans des états de terreur totale. Puis ça se dissout et ça s’en va.

On se retrouve dans un état intermédiaire : comme prisonnier du présent, incapable de créer des buts, se référant à des souvenirs fantômes qui semblent vécus par un autre, ne reste que le présent à connecter. On est acculé, mais pas encore capable de percevoir entièrement par le cœur et de devenir le vide qui emplit le monde constamment, dans la joie l’amour et la clarté... donc, en résumé ce n’est pas super agréable, mais c’est un processus qui se déroule…

Il semble que la capacité de prévoir du futur et de se rappeler du passé existe parfaitement mais n’est plus naturelle. Comme si on avait l’habitude d’utiliser une jambe de bois et qu’un jour on s’aperçoit qu’elle n’est pas à nous. On est obligé de l’utiliser consciemment et de s’y référer volontairement, il n’y a plus d’automatisme. Les effets secondaires ennuyeux, tant qu’on ne laisse pas entièrement le contrôle à l’esprit, est qu’on oublie constamment ce qu’on fait puisqu’il n’existe que la scène présente vécue. Si on laisse faire l’esprit par contre, tout se déroule parfaitement dans l’action juste.. mais ce n’est pas encore automatique non plus… comme si il y avait des filtres mentaux dessus.

Un état pas super agréable, qui nécessite une foi complète dans le silence..

Etrange époque non ? Qu’est ce qui est de l’ordre du processus d’évolution personnel et du processus d’évolution de la planète actuelle.. Dur à dire.

Voilà un retour d’expérience sur la question en tout cas..


*
En un sens l’âme n’a pas d’existence réelle, seul l’esprit divin, donc notre étincelle divine située derrière les nœuds du cœur et dont la lumière projetée et déformée par notre âme est réelle. Le monde manifesté est une construction de lumière issue de cette projection déformée, donc son niveau de divin et de conscience dépend directement de la clarté de l’âme, donc du miroir, de son opacité et de son unité. Et l’opacité ou la clarté de l’âme dépend directement du choix de peur ou d’amour qui est fait au cours des vies multiples.

**
Les karmas sont des bouts d’histoires accrochés à nous qui recouvrent l’intention pure dont nous sommes créés. C’est, en quelque sorte, l’opacité mise sur le miroir.
Tout est composé de bouts d’histoires qui essaient de se déclencher constamment. Lorsque nous vivons un bout d’histoire qui nous déplait, nous avons tendance à l’emporter avec nous pour le vivre plus tard sous une autre forme, afin d’en changer l’issue. Il opacifie un peu un bout de miroir. Sur l’éternité nous avons donc accumulé beaucoup de karmas : des bouts d’histoires à vivre et à réparer. Il s’en déclenche constamment et à chaque instant. A un certain niveau ils génèrent les pensées incessantes. Donc si nous connectons une énergie planétaire (qui change constamment, puisque nous sommes baignés par les énergies des planètes et des étoiles différemment suivant les heures et les périodes), un lieu, une personne ou un événement, nous allons le percevoir à travers le miroir déformé, et déclencher les bouts d’histoires qui s’y réfèrent, certains pouvant se manifester dans la matière. Plus le karma se nettoie, moins il y a de pensée et plus on accède au divin.

Le karma se nettoie en se vivant ou bien en s’en débarrassant au niveau subtil. Et il semble que le fait de pouvoir le dissoudre en masse dans le subtil au lieu de le vivre soit très récent et dû à l’évolution planétaire actuelle. En ce moment tout le monde semble virer son karma en masse, ce qui rend le mental moins confus (il y a moins de pensées) et la clarté plus grande. Ce n’est que le début.

Nos arrière grand-mères avaient peut être quelques instants de clarté dans la journée entre les pensées, notre génération en a beaucoup plus, et les enfants qui arrivent, qui semblent hallucinants pour certains (de ce que j’en ai perçu moi-même) ont une clarté bien plus grande encore que nous. Donc beaucoup moins de karma.
Dieu à le sens de l'humour se dit petit pingouin en se regardant dans un miroir .. non ! le sens de l'amour répliqua le miroir !
Un petit pingouin.
YQUEM
Coévoluant
Messages : 906
Enregistré le : lun. 25 août 2008 20:53

mar. 16 févr. 2010 14:50

cernus a écrit : d’un coup on se lève et il n’y a plus rien.
"Ecoute écoute, dans le silence de la mer il y a comme un balancement maudit qui nous met le coeur à l'heure...avec le sable qui se remonte un peu, comme les vieilles putes qui remontent leur peau, qui tirent la couverture.
Immobiles....
L'immobilité ça dérange le siècle, c'est un peu le sourire de la vitesse et ça sourit pas lerche la vitesse en ces temps
...etc..."
Léo Ferré "Il n'y a plus rien"

Ca m'a fait tilt quand j'ai lu ton texte, ça m'a fait penser au début d'un très long poème de Léo. Je suis peut-être un peu à côté de la plaque, mais j'avais envie de le dire quand même !
Avatar du membre
cernus
Coévoluant
Messages : 490
Enregistré le : mar. 22 juil. 2008 14:48

mer. 24 févr. 2010 07:13

Quelques retours supplémentaires:

- L'étape actuelle pour moi consiste à travailler à connecter le présent. (une fois qu'il n'y a plus de passé et de futur, il reste manifestement à virer les fuites qu'on a mis sur le présent). Elle consiste en la fin de la volonté de quoi que ce soit sous toutes ses formes.
Entre autres lâcher la volonté d'évoluer ! (puisque ça empêche de vivre le présent !) etc...
Il apparait évident que la volonté est une illusion. C'est à dire que par à coups je réalise dans la journée qu'il est impossible de faire d'autres choix que ceux qui sont en train de se dérouler dans le film de la vie devant moi. A ces moments je perçois la force qui donne vie à la scène (je deviens en quelque sorte elle plutôt que ce corps même énergétique et multidimensionnel) et il me semble évident qu'elle s'écoule dans une direction précise et qu'il est impossible de lui faire faire autre chose.

Les étapes de terreurs sont fortes à cause de mon gros Ego (ben oui j'ai un gros Ego mais bon, ça tout le monde s'en est aperçu), mais comme je suis habitué à lâcher prise, ça dégage assez vite pour passer sur des hauts où je 'deviens' la force ou le vide qui anime la scène elle même (la vacuité semble t-il).

En résumé je me tiens le cul entre deux états et ça permet de comprendre énormément de choses.
Ca me permet de voir à quel point l'état d'homme (donc d'animal pensant) est différent de l'état d'humain, mais pas supérieur ou inférieur.
L'humain se tient dans une paix et une jouissance inconnue de l'homme, mais il n'a pas l'illusion de liberté de l'homme.
L'homme a la faculté de croire en sa liberté, en sa volonté etc.. ce qui est une expérience absolument unique et singulière.

C'est comme choisir entre la crème au chocolat ou les iles flottantes : c'est aussi savoureux l'un que l'autre mais totalement différent.
Du coup je comprends mieux pourquoi ceux qui sont à des étapes au dessus choisissent de se réincarner en humain parfois, simplement parce que, à part le bouddha totalement réalisé qui a accès à la liberté totale, seul l'homme a une telle impression de liberté.

(sinon en vrac parce que ça m'a encore saoûlé cette nuit mais je n'ai plus autant envie d'écrire ça fait trop long)
* L'égo est un effet de friction entre ce qu'on croit être (donc ce corps et cet esprit) et le monde manifesté qu'on crée. Ce décalage est lui même du à l'écart entre le sans forme et la forme (donc au verbe créateur), donc c'est directement lié au déséquilibre masculin / féminin en nous. Plus on est équlibré à ce niveau, plus le monde manifesté est en accord avec le moi humain et moins il y a d'Ego. Ce sont donc bien 'les épreuves qui forment la personnalité', mais pas à cause de ce qu'on croit.. inutile de dire que dans mon cas le déséquilibre est important (une thérapeute m'a dit que j'étais incarné dans un jardin de roses et que j'essayais d'être un lys en résumé..)

En ce moment le but est de rééqulibrer masculin/féminin pour que chacun puisse créer un monde qui lui correspond (ça correspond à la fin de la période obscurantiste) et pour ça il faut réparer le rapport à la mère en priorité puisque c'est le plus gros problème actuel. Au passage depuis deux mois on est sur une accélération d'évolution monumentale, telle que je n'en ai jamais vu avant. (avec entre autres une tonne de rêves toutes les nuits qui dégagent tout ce qui fait partie de l'ancien, plus des insomnies entre 2h et 4h du mat à me faire raconter des tonnes de trucs.. )

Bon voilà pour la suite du retour d'expérience et des discussions avec rien, de dingo cernus..
Dieu à le sens de l'humour se dit petit pingouin en se regardant dans un miroir .. non ! le sens de l'amour répliqua le miroir !
Un petit pingouin.
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4206
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 21:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

mer. 24 févr. 2010 16:39

je sais pas pouquoi mais relire le petit prince, c'est ce qui passe...

des bises à toutes et tous

jean-pierre
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Avatar du membre
cernus
Coévoluant
Messages : 490
Enregistré le : mar. 22 juil. 2008 14:48

mer. 24 févr. 2010 18:17

Merci , une piste très intéressante en fait .. :D
Dieu à le sens de l'humour se dit petit pingouin en se regardant dans un miroir .. non ! le sens de l'amour répliqua le miroir !
Un petit pingouin.
YQUEM
Coévoluant
Messages : 906
Enregistré le : lun. 25 août 2008 20:53

sam. 27 févr. 2010 22:19

cernus a écrit : plus des insomnies entre 2h et 4h du mat à me faire raconter de tonnes de trucs.. )
On t'écoute ! Raconte bordel !!!
Avatar du membre
cernus
Coévoluant
Messages : 490
Enregistré le : mar. 22 juil. 2008 14:48

dim. 28 févr. 2010 08:27

Bah j'ai des infos sur tout et rien, des petites visions de tout quoi... c'est un peu comme quand tu zappes sur la télé de l'univers..
Disons que généralement j'ai droit aux grandes infos sur le traitement général en cours mais c'est par bribes, et si je dois écrire un texte, les mots viennent seuls vu que je suis incapable d'aligner deux mots avec ma cervelle (tout comme je suis incapable de programmer avec). En ce moment les mots viennent plus sous forme de textes donc je peux mettre en vrac mais bon.

a) Une histoire que sa propre naissance doit être réparée pour qu'une femme puisse accoucher dans la jouissance entre autres, apparement.
Mais comme ma belle soeur est enceinte et que le petiot dans le ventre veut aider sa maman, il me file des infos pour elle le coquin. Il est malin il aimerait que sa naissance se passe bien lol
(et un truc qui est un mélange de ressentis sans forme qui dit que nos journées sont à l'image de notre naissance et de notre mort dans les grandes lignes.. vu que je suis un couche tôt ça promet ).

b) En ce moment tout acte qui n'est pas fait dans un esprit de solidarité se taxe par un retour dans la gueule direct. A priori, on ne fait plus de karma (celle là je l'ai 10 fois par jour) donc on morfle son retour dans les dents. La maison ne fait plus crédit.

c) C'est une année d'instabilité climatique et ça va swinger encore toute l'année (mais ça je l'ai depuis plusieurs mois).

d) On doit réellement faire péter les apparences pour trouver l'amour véritable derrière. J'ai eu quelques expériences en direct live, c'est le top. Rien à voir avec ce qu'on dit sur les sites.. Ca fait drole d'être amoureux de tous les gens qu'on croise sans attachement, y compris des hommes, en plus des racailles de quartier (que d'habitude je ne supporte pas et trouve immonde). Marrant.. je crois que même ma première copine je ne l'ai pas aimée autant, vu qu'il y avait un attachement : là tu aimes tout (même les chiens et les plantes, trop cool). Pour l'instant c'est quelques échantillons, quand la pulsion de vie monte jusqu'au coeur. Pour que ça soit permanent faut tout nettoyer en bas, du coup j'accepte sans rechigner tout ce qui remonte ensuite pour nettoyer.

e) Accepter que l'univers nous aime terriblement. Alors qu'un peu aigri je regardais mon miroir en me disant que Dieu avait le sens de l'humour de m'avoir créé (je souffre d'un léger décalage entre mon incarnation et ma vibration qui est en train de se résoudre, donc vu que j'en ai un peu beaucoup chié dans cette vie et plein d'autres avant à cause de ça, vu que ça ne date pas d'hier, j'ai des remontées un peu aigries), le silence m'a répondu qu'il avait le sens de l'amour avec un ressenti tellement puissant que je crois qu'on ne m'a jamais fait une déclaration d'amour aussi belle. Mais je n'ai pas les mots pour expliquer. Disons pour mettre des mots simples il voulait m'expliquer que ce reflet que je trouvais décalé, lui, le trouvait merveilleux. C'est étrange de se faire aimer autant sans aucun jugement..

f) Un de mes potes est au milieu du rachat de sa boite et dans des négociations de haut niveau. C'est marrant d'avoir toutes les infos sur les coups fourrés des uns et des autres alors que je ne les connais même pas. Mais bon c'est pour aider mon pote à ne pas les défoncer mais à faire des choix solidaires, vu qu'il est configuré pour être franc tireur, c'est une épreuve pas facile pour lui. J'ai un même pb en miroir bien sur (pas lié au boulot mais qui m'oblige à faire un choix solidaire dans un truc compliqué), sinon je n'aurais pas autant d'infos pour l'aider.

g) aurjourd'hui je dois faire péter une part de mon orgueil et de la relation au travail a priori. Donc ça a tendance à bloquer le cou, mais ça avance bien, j'ai plein d'infos sur mon enfance qui remontent.
Voilà entre autres. Vu que pour moi c'est permanent, des infos j'en ai à la pelle toute la journée et comme c'est sans forme j'ai de tout en un instant. Contrairement à ce qu'on pourrait croire sur mon blog je ne mettais qu'un léger échantillon en fait.

Voilà bref.. une époque étrange, je peux balancer des trucs hallucinants en famille et tout le monde l'accepte tout en reconnaissant qu'il y a 5 ans ils m'auraient tous pris pour un timbré.

Voilà voilà
Dieu à le sens de l'humour se dit petit pingouin en se regardant dans un miroir .. non ! le sens de l'amour répliqua le miroir !
Un petit pingouin.
Avatar du membre
cernus
Coévoluant
Messages : 490
Enregistré le : mar. 22 juil. 2008 14:48

dim. 28 févr. 2010 11:24

Ah oui un autre truc qui est dans l'air : faut lâcher le côté 'les méchants seront punis' un truc judéo chrétien bien pourri qui fracasse tout le monde en retour.
Parce qu'il faut bien comprendre que si quelqu'un fait une expérience où il est pourri, c'est parce que c'est le plus sur moyen pour lui d'évoluer, et ça lui cause déjà assez de retour dans la gueule pour qu'on puisse éprouver de la compassion. Accessoirement si on combat le démon on devient le démon, et ces propos sont dans cette logique.
Dieu à le sens de l'humour se dit petit pingouin en se regardant dans un miroir .. non ! le sens de l'amour répliqua le miroir !
Un petit pingouin.
YQUEM
Coévoluant
Messages : 906
Enregistré le : lun. 25 août 2008 20:53

dim. 28 févr. 2010 14:28

cernus a écrit : Voilà bref.. une époque étrange, je peux balancer des trucs hallucinants en famille et tout le monde l'accepte tout en reconnaissant qu'il y a 5 ans ils m'auraient tous pris pour un timbré.
Mais si ! ils te prennent toujours pour un timbré ! Simplement ils n'osent plus te le dire maintenant ... :D :oops:
Avatar du membre
cernus
Coévoluant
Messages : 490
Enregistré le : mar. 22 juil. 2008 14:48

dim. 28 févr. 2010 19:20

lol, même si c'est vrai que je suis fou ou qu'ils me prennent pour tel, voire les deux, on ne peut se nier indéfiniment et on doit bien finir par s'accepter tel qu'on est.. si nous ne le faisons pas, personne ne le fera pour nous..
Dieu à le sens de l'humour se dit petit pingouin en se regardant dans un miroir .. non ! le sens de l'amour répliqua le miroir !
Un petit pingouin.
Répondre

Retourner vers « Partagez votre expérience »